Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 05 février 2016

Rencontre historique entre le patriarche russe Cyrille et le Pape

images.jpeg

Une rencontre historique, du jamais vu depuis 1054, de plus à Cuba 

Le Concile Vatican II a tracé les plans, le bienheureux Paul VI et les patriarches orientaux ont commencé à travailler dans la montagne de séparation, Saint Jean Paul II a creusé la gallerie, Ratzinger Benoît XVI l'a percée avec Kyrill, ... et François la traverse.

RTS - 24 Heures

Rencontre du Pape et du Patriarche Cyrille

Cité du Vatican, 5 février 2016 (VIS). Le Patriarcat de Moscou et le Saint-Siège annoncent conjointement la rencontre entre le Patriarche Cyrille et le Pape François, qui aura lieu le 12 février à l'aéroport de La Havane.

Cette première rencontre des chefs des deux Eglises résulte de la visite officielle du Patriarche orthodoxe russe à Cuba et l'escale de l'avion conduisant le Saint-Père au Mexique.

Dans le cadre de leur entretien, le Patriarche Cyrille et le Pape François signeront une déclaration commune, qui marquera une importante étape dans les relations entre l'Eglise orthodoxe russe et l'Eglise catholique, ainsi qu'un signal d'espérance pour toutes les personnes de bonne volonté. Les chrétiens de toute confession sont invités à prier pour que cette première rencontre porte ses fruits.

RENCONTRE HISTORIQUE ENTRE LE PAPE FRANÇOIS ET LE PATRIARCHE ORTHODOXE KIRILL LE 12 FÉVRIER À CUBA

Vatican - le 05/02/2016 | Par Agence I.Media


Le pape François et le patriarche orthodoxe russe de Moscou Kirill se rencontreront pour la toute première fois le 12 février 2016 à Cuba, a annoncé une semaine plus tôt le Vatican.

Cette rencontre historique de trois heures entre le chef de l’Eglise catholique et le chef de l’Eglise orthodoxe russe en un lieu neutre, grâce à l’hospitalité du président cubain Raúl Castro, interviendra juste avant le déplacement du pontife au Mexique, prévu du 12 au 18 février.

Pape au Mexique: canonisation du petit José (14 ans)


Le 10 février 1928, José - 14 ans - est assassiné devant ses parents, pour avoir refusé de renier le Christ. C'était lors de la révolte des "Cristeros" contre le gouvernement laïciste du Mexique.

Béatifié par Benoît XVI, José sera déclaré saint par le Pape François. Ceci est un extrait du film Cristeros, qui retrace l'histoire de ce jeune témoin du Christ

Personnellement, je n'ai pas tellement aimé ce mouvement politique des Christeros. Tout autre chose fut dans ce film, au début, l'action d'un prêtre également martyrisé par ces fanatiques sanguinaires. Je me réjouis de cette canonisation. 

Malversations financières: Mgr Morerod communique

images-1.jpeg

Communiqué

 

Diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg

 

Service de la communication

 

Davantage de transparence dans les finances

 

Suite à la découverte d’irrégularités dans la gestion financière de la paroisse fribourgeoise du Christ-Roi, Mgr Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, a mandaté le Conseil diocésain pour les affaires économiques (CDAE) afin qu’il propose des mesures et des recommandations et améliore la transparence à l’échelle diocésaine.

Abus de confiance, manque de clarté, conflits d’intérêts et détournement d’argent ne devraient pas entacher la vie de l’Eglise. Pourtant, de tels problèmes ont été constatés et se produisent encore au sein du diocèse. C’est pourquoi Mgr Charles Morerod exige plus de transparence dans les finances et mandate l’organe compétent qu’est le Conseil diocésain pour les affaires économiques (CDAE) afin d’identifier les dysfonctionnements financiers au sein du diocèse et de mieux les éviter à l’avenir.

Le CDAE, qui se réunira dès le vendredi 12 février 2016, aura pour mission de repérer les cas de dysfonctionnement en matière de gestion qui se sont produits au sein du diocèse, d’en déterminer les causes, d’identifier les failles du système actuel, de proposer des mesures de prévention et recommandations adressées à l’ensemble des entités du diocèse. Des audits neutres pourront être réalisés.

Les résultats seront communiqués ultérieurement.

Fribourg, le 5 février 2016

Le Service diocésain de la communication

Qu’est-ce que le Conseil diocésain pour les affaires économiques (CDAE) ?

Le CDAE assiste l'évêque dans les questions financières et économiques et agit comme instance de contrôle financier interne du diocèse ; il doit notamment être consulté pour tout ce qui touche l'administration des biens de l'Eglise. Il est présidé par l'évêque ou son délégué et constitué de fidèles nommés par l'évêque (actuellement quatre personnes issues de chaque canton du diocèse).

rue de Lausanne 86, case postale 512, CH-1701 Fribourg | +41 26 347 48 50 | +41 79 211 45 48 info@diocese-lgf.ch | www.diocese-lgf.ch

mercredi, 03 février 2016

Vidéo: Le Pape s'adresse aux mexicains

Lien

Le Pape au Mexique, comme pèlerin de la Paix

Dans la perspective du voyage apostolique au Mexique

AFP4801335_LancioGrande.jpgCité du Vatican, 3 février 2016 (VIS). Le Saint-Père s'apprête à fouler le sol du Mexique, où il est attendu le 12 février. Voici un résumé de ses réponses vidéo aux questions proposées par l'agence Notimex. L'enregistrement est disponible près le CTV:

Q. Vous venez à Mexico? Ce qui vient à nous amener au Mexique ?

Pape François: ''Je vais pas au Mexique comme un roi mage chargé de choses à accomplir, de messages, d'idées, de solutions à des problèmes... Je viens en pèlerin, à la rencontre du peuple mexicain, pour en recevoir quelque chose...la richesse de sa foi...son mode de penser, sa manière d'être qui est le résultat d'une très longue histoire, forgé lentement entre échecs et succès...et surtout la richesse de son coeur...

Le peuple mexicain n'est pas orphelin parce qu'il est fier d'avoir Mère... C'est un peuple qui n'oublie pas sa mère, une mère métisse qui le forge dans l'espérance''.

Q. Que représente pour vous la Vierge de Guadalupe ?

Pape François: "La sécurité et la tendresse. Combien de fois..., ne sachant pas comment réagir à une épreuve, je la prie et elle répond m'aimer, de ne pas avoir peur... Ce sont ses mots de mère: Ne pas avoir peur... Elle est la Mère, pleine de compassion, qui protège un village ou une famille, qui donne chaleur de la maison, qui caressant tendrement les siens". La Guadalupe est une image maternelle qui parle, qui enveloppe, qui se soucie de son peuple". Voilà ce que je ressens face à elle... Pour mon troisième séjour sur le sol mexicain, je demande la grâce de pouvoir m'attarder devant cette image''.

Q. Comment nous aider à affronter la violence ?

Pape François: "La violence, la corruption, la guerre, des enfants qui ne peuvent pas aller à l'école à cause de la guerre, le trafic d'armes...c'est plus ou moins le climat général du monde aujourd'hui. Vous vivez au Mexique un morceau de cette nouvelle guerre... Je viens prier avec vous, afin de vous aider à trouver solution aux problèmes...qui affligent le Mexique: La violence, la corruption, le trafic de drogue et les cartels... Tout cela n'est pas le Mexique que veut notre Mère...

On doit rejeter tout ceci...et encourager les mexicains à se battre chaque jour contre la corruption, contre les trafics, contre la guerre, contre la désunion, contre la criminalité organisée... Nous devons nous battre chaque jour pour la paix, pour faire reculer la guerre, en semant la douceur, la compréhension et la paix. Sait François a prié le Seigneur de faire de lui un instrument de sa paix. Le Mexique doit être un instrument de paix...

La paix naît de la tendresse, la paix est compréhension. Elle passe par dans le dialogue et non par la rupture. Le mot clef est dialogue, dialogue entre les dirigeants, avec le peuple, entre toutes les personnes... On ne doit pas avoir peur d'écouter les autres, pour voir quelles raisons ils ont. Et, s'il vous plaît, ne tombez pas dans le piège de l'argent, qui asservit toute vie au moyen d'une guerre intérieure où l'on perd toute liberté... Je viens demander à la Vierge de Guadalupe de donner la paix du c?ur au Mexique, aux familles, aux villes et au pays tout entier''.

Q. Qu'attendez-vous des mexicains ?

Pape François: ''Je vais au Mexique pour servir, en serviteur de la foi... Notre foi , la foi de l'Eglise n'est pas chose de musée. Notre foi est une foi née dans le dialogue avec Jésus-Christ, notre Sauveur, le Seigneur... Si elle reste confinée dans le privé, ce n'est pas bon. Certes l'expression publique de la foi ne se résume pas à une procession de rues.

Cette foi doit s'exprimer dans mon travail, dans ma famille, dans les choses que je fais à l'école ou à l'université...dans le fait de vivre en chrétien". Mais combien de temps passons-nous vraiment avec Jésus dans notre vie? La prédication de l'Evangile, le témoignage de notre foi...nous devons sortit les exprimer...sans avoir peur des épreuves... Nous devons agir partout pour résoudre les conflits, en famille, à l'école, dans les rapports socio-économiques". En cela notre mère nous dit de "ne pas avoir peur de sortir, de ne rien craindre car je suis à tes côtés, ta Mère".

Le Pape au cinéma ? jouera ou ne jouera pas ?

Le Pape au cinéma ? Les agences l'annoncent urbi et orbi, faisant tout un cinéma. Démenti de la salle de presse

Lien

Le pape François ne jouera pas dans un film

Unknown.jpeg02.02.2016 par I.MEDIA

Le pape François ne sera pas acteur de cinéma.

C’est le ferme démenti du Bureau de presse du Saint-Siège le 2 février 2016, au lendemain d’un communiqué de la société de production hollywoodienne Ambi Pictures.

Note: une campagne de presse, une publicité fort ambivalente !

Le Pape François et le Family Day en Italie

images.jpeg"il ne peut y avoir aucune confusion entre la famille voulue par Dieu et tout autre type d'union"

 

Pape François

Cette phrase suffit amplement pour que les laïcs prennent leur responsabilité face au mariage pour tous en Italie. Le Pape est anticlérical, ne veut pas que les laïcs jouent le rôle des prêtres et les prêtres le rôle des laïcs. 

Pour connaître d'avantage sa pensée, doit-on encore rappeler que comme archevêque de Buenos Aires, il avait été l'un des grands opposants au mariage pour tous ? le comparant à une tentative du diable, de se prendre pour Dieu, créateur de l'homme et de la femme ?

 

Mgr Morerod: l'initiative de l'UDC sur le renvoi des criminels étrangers est inutile, injuste et irrespectueuse

«L’initiative de l’UDC est inutile, injuste et irrespectueuse»

file6o5ib77fshkm983sjxa.jpgLa Conférence des évêques suisses soutient l’initiative du PDC pour la famille. Elle prendra aussi position contre celle de l’UDC pour l’expulsion des criminels étrangers. Explications de l’évêque Charles Morerod.

Le Temps

 

mardi, 02 février 2016

Suisse: un nonce apostolique décomplexé

Nonce-apostolique-Thomas-E.-Gullickson-au-Palais-fédéral-à-Berne-Photo-capture-décran-SRF-800x450.jpgLien

"Le nonce en Suisse serait critique vis-à-vis du Pape, mettant en péril la paix confessionnelle (sic) ?" 

J'avoue ma surprise de voir le nonce accusé d'infidélité au Pape, surtout lorsque sous Saint Jean-Paul II et sous Benoît XVI, avec ces mêmes idées, la stratégie était de s'opposer à ces hommes considérés du Moyen-Age. 

Il est cruciale de percevoir l'Eglise catholique comme une symphonie harmonieuse. Il y a une saine diversité. D'ailleurs, Benoît XVI était pour la diversité, notamment en libéralisant la forme extraordinaire de l'unique rite romain. 

Certes, le nonce apostolique en Suisse aime la Messe en latin, comme l'Eglise d'ailleurs. Et alors ? Il est américain, et les catholiques américains sont décomplexés, libres face à l'Etat, libres d'être catholiques sans contrôle social pesant.

La situation des catholiques américains est très intéressante, et pourrait être un exemple pour les catholiques en Suisse. Un licou nous lie à l'Etat, à un système ecclésiastique pas toujours canonique. C'est l'héritage de l'histoire, du Kulturkampf, de la défaite du Sonderbund, du parti conservateur catholique, voir de la république chrétienne à Fribourg. 

Or le Concile Vatican II nous oriente vers un autre rapport au monde, basé sur la liberté religieuse et la promotion de la liberté des consciences. C'est un puissant vecteur de paix sociale, car l'enseignement social chrétien est une lumière pour les laïcs qui agissent en toute indépendance social vis-à-vis de la hiérarchie catholique.

L'histoire de l'Eglise mène vers une decléricalisation de la société. L'apostolat des laïcs, l'oecuménisme, le dialogue interreligieux, la liberté religieuse sont des valeurs du Concile Vatican II pour promouvoir la paix sociale. 

"Le sertissage de l'Eglise" dans le monde a évolué

Il est donc assez amusant de ressortir une mentalité de parti unique, d'une vision historique dépassée et d'une conception monobloc du catholicisme, pour s'opposer à une vision erronée de la papauté, pour polémiquer contre  Mgr Thomas E. Gullicksen.

eda3f5ba26.jpgClairement, nous sommes face à un anachronisme, car "le sertissage" - pour ainsi dire - de l'Eglise dans le siècle a évolué selon une pratique plus conforme à l'essence même de l'Eglise catholique. J'utilise à dessein cette pratique de l'assemblage de deux pièces dans le monde horloger, car la micro-technique et l'horlogerie sont très helvétiques. 

François est très souvent interprété selon une herméneutique de la rupture, alors que son pontificat est à décrypter avec l'herméneutique de la réforme décrite par Benoît XVI. 

 

lundi, 01 février 2016

Le frame de la manif pour tous

RTS

Due-milioni-family-day.jpgDans le language de la communication, le frame vient de l'anglais, que l'on peut traduire par cadre ou angle d'attaque.

Le frame colle une étiquette sur une information, en mettant en lumière un aspect pour en cacher d'autres. 

Pour le mariage par exemple, les tenants de la réalité sont taxés d'extrémisme de droite, de fascisme et de violence. 

Radio Vatican

Le frame intégriste de la manif pour tous

images.jpegLe frame sur la manif pour tous se veut stigmatisant et blessant: ce mouvement est extrémiste, hyper conservateur, traditionnel, catholique, violent et homophobe.

Cette empreinte médiatique est dans tous les esprits. Ce frame lui colle désormais à la peau. Impossible de parler de la manif pour tous, sans tirer avec soi l'image de violence et d'homophobie. Voilà l'effet du framing. 

En France, la manif pour tous est infiltrée par une toute petite minorité de Civitas, mouvement non-catholique. Occasion rêvée pour le tenant du mariage pour tous et de l'adoption d'imposer un frame qui brouille les cartes. 

Le mariage ou la grammaire sociale

En Italie, la hiérarchie catholique appuie le Family Day (300 000 personnes au Circo Massimo). Le Pape François soutient également ce mouvement pacifique, bon enfant, bienveillant, rationnel et attentionné.

Médiatiquement, le pape Benoît XVI pouvait peut-être alimenter cette étiquette, ce qui n'est plus le cas du Pape François. Les deux Papes, pourtant tous deux catholiques, ne sont pas perçus de la même manière: conservateur et traditionaliste pour Benoît XVI, libéral et révolutionnaire pour François. 

Le but est tout simple: tout être humain nait d'un homme et d'une femme, et l'enfant a le droit d'avoir un papa et une maman. Le mariage est à la base de la société et le couple est la plus petite cellule fondamentale de la société. L'alphabet social ou la grammaire de l'amour se conjugue avec ces deux réalités d'une même nature humaine: un homme et une femme. C'est le code binaire, non pas des ordinateurs (0-1, 1-0...), mais de la vie en société. 

Ainsi la manif pour tous est tout simplement rationnelle, réelle et naturelle.

La manif pour tous est progressiste

Elle est enfin surtout progressiste, car elle rappelle que l'avenir d'une société dépend de cette relation homme-femme, de cette union qu'est le mariage. 

samedi, 30 janvier 2016

Pape François en Suède: levée de l'excommunication de Martin Luther ?

Unknown.jpeg

Une pensée quelque peu nébuleuse et traditionaliste s'oppose très vertement au prochain voyage du Pape François en Suède, pour la commémoration (et non l'anniversaire !) de la Réforme. 

Une autre pensée d'origine réformée demande la levée de l'excommunication de Martin Luther. 

Il faut se souvenir que Saint Jean-Paul II avait déjà répondu à cette importante question, en rappelant simplement que l'excommunication cesse au moment de la mort de la personne. Cette mesure "choque" vise à soigner et porter un remède, et non pas à condamner. Elle sert également à protéger le troupeau. Martin Luther était angoissé par la question du salut, mais était habité par des grands sentiments religieux. 

Saint Jean Paul II l'a rappelé en 1989 au Danemark (juin 1989lien)

Quant à s'opposer au voyage du Pape François, au nom de la Vérité de toujours et de la Tradition, cela consiste en quelque sorte à poursuivre la même logique que Luther: s'opposer au Pape. Paradoxal! le mouvement de Marcel Lefèvbre s'inspire du protestantisme, qu'il prétend combattre. On finit toujours par être lié par ce que l'on combat. 

 

L'Italie pour la famille

12654655_1025572657539270_7568293916465690077_n.jpg

Manifestation monstre en faveur de la famille à Rome

(quelques 300 000 personnes selon La Stampa - et non pas 2 000 000 !)

vendredi, 29 janvier 2016

Le Pape François remercie la congrégation pour la doctrine de la foi pour sa gestion des abus sexuels

PÉDOPHILIE : LE PAPE REMERCIE LA CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI POUR SA GESTION DES CAS D’ABUS SEXUELS

Vatican - le 29/01/2016 | Par Agence I.Media

capture-d-e-cran-2016-01-29-a-13-26-41-l125-h81.pngLe pape François a tenu à remercier la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF) pour son traitement des affaires de pédophilie impliquant des membres du clergé, le 29 janvier 2016.

Il a reçu les quelque 80 membres de l’ancien Saint-Office qu’il a par ailleurs encouragés à travailler de manière toujours plus collégiale.

Lien

La foi est aussi de vivre la vérité dans l'amour

Cité du Vatican, 29 janvier 2016 (VIS).

Le Saint-Père s'est adressé ce matin aux participants à l'Assemblée plénière de la Congrégation pour la doctrine de la foi, qu'il a d'emblée remerciée pour le soutien que son action apporte à la vie de l'Eglise: En fait, a-t-il dit à ses hôtes, "la première vérité de l'Eglise est l'amour du Christ".

Quant à la miséricorde, "elle est l'architrave soutenant la vie de l'Eglise". Exhortant ensuite "tout le peuple chrétien, tant les pasteurs que les fidèles, à redécouvrir et opérer durant le jubilé les oeuvres de miséricorde corporelle et spirituelle", parce que à l'heure de la mort il nous sera demandé si nous avons nourri l'affamé, donné et boire à qui avait soif. "Cette attention aux oeuvres de miséricorde est importante.

Il ne s'agit pas de dévotion mais de gestes concrets que les chrétiens doivent accomplir. Il faut recommencer à leur enseigner une démarche aussi importante... Dans la foi et de la charité, une relation cognitive rejoint le mystère de l'amour qui est Dieu même. Tout en restant Dieu en soi, Jésus est devenu la miséricorde affective envers l'homme et pour le salut de l'humanité. La tâche confiée à votre Congrégation trouve en cela son fondement ultime et sa justification même.

La foi chrétienne n'est pas seulement conserver les connaissances, mais de vivre la vérité dans l'amour. Par conséquent, avec la doctrine de la foi, nous devons préserver l'intégrité morale...de la vie. L'adhésion à la personne du Christ est à la fois acte de la raison et réponse morale à son don. A cet égard, je vous remercie pour tous les efforts et la responsabilité avec laquelle vous traitez des cas d'abus du clergé sur mineurs".

"Prendre soin de l'intégrité de la foi et de la morale est une tâche délicate à remplir..., une mission importante qui nécessite un engagement collégial... Nous avons besoin de promouvoir, à tous les niveaux de la vie de l'Eglise, une juste synodalité''.

Citant à ce propos la réunion organisée par la Congrégation avec les représentants des Commissions doctrinales des Conférences épiscopales d'Europe, le Saint-Père a salué une approche collégiale de certains défis doctrinaux et pastoraux". Il faut en effet "favoriser chez les fidèles un nouvelle élan missionnaire et une plus grande ouverture à la dimension transcendante de la vie, sans laquelle l'Europe risque de perdre l'esprit humaniste qu'elle aime et défend".

Il a alors salué une autre contribution importante de la Congrégation pour le renouveau de la vie ecclésiale, l'étude de la complémentarité entre les dons hiérarchiques et charismatiques, appelés à collaborer en synergie pour le bien de l'Eglise et du monde...

L'unité et la pluralité sont la marque d'une Eglise qui, mue par l'Esprit, sait avancer avec sûreté et fidélité vers le but qu'est le Seigneur ressuscité. C'est là qu'il est possible de voir comment la dynamique synodale, lorsqu'elle est bien comprise, naît de la communion et conduit à une communion de plus en plus actuelle, approfondie et élargie, au service de la vie et de la mission du peuple de Dieu''.

"Si une mère peut tuer son propre enfant, nous nous entretuons les uns les autres"

Communiqué de Monseigneur Marc Aillet, du jeudi 28 janvier 2016

"Avortement : le débat est-il permis?" 

f8ea1c7aff521bedaac5eab4cbe3ce1e_L.jpg« Ouvrons nos yeux pour voir les misères du monde, les blessures de tant de frères et sœurs privés de dignité, et sentons-nous appelés à entendre leur cri qui appelle à l'aide.

Que nos mains serrent leurs mains et les attirent vers nous afin qu'ils sentent la chaleur de notre présence, de l'amitié et de la fraternité. Que leur cri devienne le nôtre et qu'ensemble, nous puissions briser la barrière d'indifférence qui règne souvent en souveraine pour cacher l’hypocrisie et l'égoïsme. » (Pape François, extrait de la Bulle d’indiction de l’Année Sainte de la Miséricorde)

Alors que le gouvernement amorce de nouvelles mesures pour faciliter l’accès à l’avortement, nous appelons de nos vœux que ce débat, trop longtemps ostracisé, caricaturé, voire interdit, soit ouvert à nouveau. Parce qu’il engage l’avenir de notre pays dans une logique que le pape François appelle la « culture du déchet », ce combat assumé et mené par la classe politique doit être interrogé honnêtement, sans devenir un tabou social dont même les dérives ne peuvent être soumises à la critique.

Il est en effet surprenant de constater la vigueur avec laquelle le gouvernement engage de nombreux moyens pour faire taire –non seulement le délai de réflexion légal pour les femmes- mais la réflexion autour de l’avortement elle-même, à grand renfort de campagnes médiatiques et aux frais du contribuable.

Nous regrettons que dans ce débat les premiers acteurs de l’acte d’avortement, les femmes, soient souvent trop peu écoutées, au profit d’un « combat pour les droits des femmes » fréquemment instrumentalisé. Il est tout autant regrettable de constater que la violence des propos dont on accuse régulièrement les défenseurs de la vie n’est que la pâle expression de la violence –occultée mais bien réelle et physique- vécue par les enfants à naître et leur mère à l’occasion d’un acte d’avortement. Violence létale pour les premiers, et conséquences souvent dramatiques pour les secondes dont les issues psychologiques voire physiques ne sont malheureusement pas assez prises en considération.

« Le droit à disposer de son corps », dont la ministre de la santé madame Marisol Touraine a fait état à l’occasion de ses vœux du 25 janvier dernier, ne suffit plus pour justifier cette politique mortifère. Il est acquis pour la science et le bon sens que l’enfant dans le ventre de sa mère est l’hôte de ce corps dont il ne partage pas le code génétique, dès ses premiers instants de vie. A ce titre, ce même droit à disposer de son corps doit pouvoir lui être accordé avec d’autant plus de rigueur qu’il est le plus faible et le plus petit d’entre nous. A l’heure où le monde et notre pays sont marqués par des drames terribles, quelle société peut prétendre faire l’impasse sur la défense des plus faibles et des plus fragiles d’entre les siens ?

Nous disons notre refus d’opposer dans ce débat le droit des femmes et le droit des enfants. A la suite du pape François qui disait à l’occasion de ses vœux au Corps diplomatique en 2014 : « la seule pensée que des enfants ne pourront jamais voir la lumière, victimes de l’avortement, nous fait horreur », nous appelons au droit à la vie pour tous, de la conception à la mort naturelle. Et au droit à l’avis.

+ Marc Aillet
Évêque de Bayonne, Lescar et Oloron

« Et je ressens quelque chose que je voudrais partager avec vous. Le plus grand destructeur de la paix, aujourd'hui, est le crime commis contre l'innocent enfant à naître. Si une mère peut tuer son propre enfant, dans son propre sein, qu'est-ce qui nous empêche, à vous et à moi, de nous entretuer les uns les autres ? […] Car l'enfant est le plus beau présent de Dieu à une famille, à un pays et au monde entier. Dieu vous bénisse !» (Mère Teresa, Discours à Oslo lors de la remise de son Prix Nobel)

jeudi, 28 janvier 2016

Pape François: le monde et l'Eglise ne feront pas comme le Titanic

Climat: le Pape rencontre l'acteur américain DiCaprio.

Leonardo-DiCaprio-recu-par-le-pape-Francois_article_landscape_pm_v8.jpg

La star américaine de 41 ans, qui se dit athée, est depuis 1998 à la tête d'une fondation qui lutte contre les conséquences néfastes du changement climatique.

Parallèlement au cinéma, Leonardo DiCaprio est également connu pour son engagement en faveur de l'écologie avec sa « Fondation Leonardo DiCaprio ». Il a lié ses deux activités en produisant un film documentaire "La 11e heure, le dernier virage", sur le thème du réchauffement climatique.


Vatican : le pape François reçoit DiCaprio pour parler de défense de l'environnement

L'Eglise et le monde ne feront pas comme le Titanic 

titanic.jpg

Pédophilie: deux textes romains pour lutter contre les crimes et les abus

Unknown.jpeg"Je tenais surtout à présent à souligner le rôle déterminant joué, dans ce processus, datant de plus de vingt ans, de rénovation de la discipline pénale, par l'action décisive de Benoît XVI, au point de constituer véritablement, avec beaucoup d'autres initiatives concrètes, une des constantes qui a caractérisé l'action de Joseph Ratzinger".

Professeur de droit pénal Mgr Arrieta

L'Eglise est organisée en diocèses; le Pape est évêque de Rome

Unknown.jpegLorsqu'une crise majeure sur la pédophilie rejaillit dans un diocèse, la cellule fondamentale de l'organisation de l'Eglise, les accusations sont dirigées vers Rome, qui incitait alors au secret.

"Le Vatican" invitait au silence: telle est la phrase quelque peu lapidaire  qui se trouve très facilement sur toutes les lèvres. 

Or la gestion des crimes pédophiles est du ressort de l'Eglise locale. Le Saint-Siège intervient pour assainir une situation dramatique. L'Eglise n'est pas une multinationale, car son pouvoir est décentralisée. 

Deux documents romains majeurs

Il est intéressant de noter que deux documents, majeures et publiques, sortent de la Curie Romaine.

1962: "le crime de sollicitation"  

Le premier, chronologiquement, est celui du Cardinal Ottaviani (1962) le second est celui de Jean Paul II (2001), préparé par le Cardinal Ratzinger et Bertone (numéro 2, secrétaire d'Etat sous Benoît XVI).

Celui de 1962* impose effectivement le secret, car il touche surtout à l'instruction d'un abus sexuel sollicité dans le cadre de la confession, un crime odieux et épouvantable.

Il n'est pas rare de confondre les plans, pour accuser le "Vatican" d'imposer encore ce silence. Ce n'est pas le cas.  

2001: Motu Proprio de Saint Jean-Paul II

Le texte de 2001, Motu Proprio de Saint Jean-Paul II (avec le concours de Joseph Ratzinger) centralise les causes criminelles à la Congrégation pour la doctrine de la foi, justement pour éviter l'enlisement et le silence local. 

La Congrégation de la foi, si souvent décrié à tord, aide de fait les diocèses. La "centralisation" romaine est donc salutaire pour toute l'Eglise. 

Droit pénal de l'Eglise: la prescription peut être levée

Dénoncer à la police est une très bonne chose. L'Eglise peut encore aller plus loin. Le droit pénal de l'Eglise va encore plus loin que le droit de l'Etat. Ce dernier connaît la prescription, ce qui empêche avec le temps la punition du coupable.

Ce n'est pas vraiment le cas pour l'Eglise, car la prescription est de 20 ans dès l'âge de la maturité de la victime (soit 38 ans); de plus cette prescription peut être levée dans certains cas. L'Eglise a encore un moyen d'action en faveur des victimes, qui ont la priorité absolue dans de telles atrocités. 

Le droit étatique interdit également, au début d'une instruction, la révélation du nom d'un coupable, qui bénéficie encore sans preuves établies, de la présomption d'innocence. L'Eglise et l'Etat se rejoigne donc. 

--------

(texte de 1962) Dans ce texte, à l’article 11, il confirme et scelle l’importance du secret :

« Dans l’exécution de ces procédures, nous devons être très vigilants et très soigneux de manière à instruire les dossiers avec la plus grande confidentialité. Une fois parvenus à la sentence et au moment précis de l’exécution des décisions du tribunal, nous devons maintenir à leur sujet une continuelle et perpétuelle réserve.

En conséquence de quoi ,toutes les personnes qui, à un titre ou à un autre,pénètrent ou font partie du tribunal ou qui, par leur devoir d’instruction, ont eu connaissance des faits, (ces personnes donc) sont strictement tenues au plus grand secret (ce qu’on dénommait jadis le »secret du Saint Office« ndt). En conséquence de quoi, la peine d’excommunication »latae sentatiae« pèse sur chacune d’entre elles par le fait même d’avoir violé le secret , que la cause (c’est à dire l’affaire en procédure .ndt) soit ouverte ou fermée ».

 

 

L'embryon n'est pas jetable. Le Pape François pour la Vie

L'embryon n'est pas jetable

Vatican - le 28/01/2016 à 13:22:00 Agence I.Media

Bioéthique : le pape François assure que l’embryon n’est pas “un matériau jetable“

embryon-l125-h81.jpgUne fois encore, le pape François a dénoncé la “culture du déchet“ en recevant en audience au Vatican les membres du Comité national de bioéthique italien, le 28 janvier 2016. S’il a rappelé que l’Eglise catholique faisait confiance à leur “maturité civile responsable“ en matière de bioéthique sans revendiquer d’espace privilégié en ce domaine, il a appelé à ne pas “traiter les embryons humains comme un matériau jetable“, ni même les personnes malades et âgées.

Lors de cette rencontre, le pape a invité la trentaine de membres du comité italien de bioéthique à “une analyse interdisciplinaire des causes de la dégradation de l’environnement“, ainsi qu’à chercher “une harmonisation des standards et des règles des activités biologiques et médicales“ à l’échelle mondiale, en reconnaissant “les valeurs et les droits fondamentaux“.

Le pape François a également souhaité aborder “la question du handicap et de la marginalisation des sujets vulnérables, dans une société qui tend à la compétition, à l’accélération du progrès“. Il convient, a alors soutenu le pape, de relever “le défi de contrecarrer la culture du déchet, qui a de nombreuses expressions, parmi lesquelles celle de traiter les embryons humains comme un matériau jetable, de même que les personnes malades et âgées qui se rapprochent de la mort“.

“Tous savent à quel point l’Eglise est sensible aux questions éthiques, a relevé le pape, mais peut-être n’est-il pas clair aux yeux de tous qu’elle ne revendique aucun espace privilégié dans ce domaine“. “Plus encore, a-t-il ajouté, elle est satisfaite lorsque la conscience civile, à tous les niveaux, est en mesure de réfléchir, de discerner et d’œuvrer sur la base d’une raison libre et ouverte, et des valeurs constitutives de l’homme et de la société“. “De fait, a conclu le pape, cette maturité civile responsable est le signe que le semence de l’Evangile - révélée et confiée, celle-ci, à l’Eglise - a porté du fruit“.

AMI


© 2016 I.MEDIA

Crimes pédophiles: l'Eglise est décentralisée. Ratzinger comme pionnier dans la lutte

papa.jpgLa théorie de la décentralisation sait parfois charger Rome pour une prétendue inaction. Charger pour se décharger.

Or l'Eglise est organisée par diocèses; les évêques sont les vicaires du Christ pour leur troupeau.

Ce souhait théorique pour "une collégialité" plus large disparaît lors de problèmes graves et épineux, pour se décharger sur Rome, dit le Vatican, pour couvrir hélas une passivité souvent coupable.

Le soupçon du silence imposé par le Vatican refait parfois surface. 

Or le Pape et ses collaborateurs ont un rôle souvent majeur pour résoudre des difficultés locales. 

Le Cardinal Ratzinger fut un pionnier dans la lutte contre les crimes pédophiles. Depuis Rome il s'est battu pour empêcher des enlisements locaux. 

Depuis Rome, le Cardinal Ratzinger fut un pionnier dans la lutte contre la corruption de la pédophilie. 

 

mardi, 26 janvier 2016

Abus à Fribourg, institut Marini: Mgr Morerod; la voix brisée par l'émotion, au bord des larmes, en faveur des victimes

CZvP3VbW0AEddpN.jpg-large.jpeg

"Il y avait un pouvoir social de l'Eglise catholique dans le canton de Fribourg. Cela a bien changé. Je crois que c'est une libération pour la société et pour l'Eglise"

RTS

Cath.ch

Résumé du rapport final

Mgr Charles Morerod a demandé pardon aux victimes

images-1.jpeg

Abus Fribourg, institut Marini:

"j'ai découvert à quel point toute une existence peut être dévastée"

12h45 RTS

19h30 RTS

-------

"il y a eu des abus ailleurs qu’à l'institut Marini. Il y a donc plus de victimes que ce que montrent les statistiques. J’ai aussi rencontré des victimes de Marini qui n’ont pas voulu parler aux chercheurs…”

L’évêque de LGF a encore précisé que chaque fois qu’il a rencontré des victimes, il a été bouleversé.

Il a finalement reformulé une demande de pardon qu’il adresse aux victimes – ce qu’avait déjà accompli le Pape Benoît XVI et François. 

Abus à Fribourg, institut Marini: "j'ai enfin été entendu". Mgr Morerod pour la vérité et la justice

images.jpeg

«J'ai enfin été entendu»

 

RTS

 

 (Arcinfo - ATS)

 

Site de l'évêché à Fribourg (rapport final)

 

Le Temps: rapport accablant

 

Abus sexuels à Fribourg, institut Marini: "j'ai enfin été entendu" !

 

Mgr Morerod pour la vérité et la justice


Unknown.jpegINSTITUT MARINI (FR) — Le détail des abus sexuels à l’ex-pensionnat catholique est divulgué ce matin. Jean-Louis Claude est l’enfant placé et violé qui a tout déclenché.

Le Matin

Mgr Morerod: son courage face à la vérité de l'histoire (12h30 Radio RTS)

Extraits rapport:

Les témoignages laissent transparaître à quel point le silence et le non-dit sur les abus sexuels participent de l’atmosphère générale de l’institut. Des mécanismes de pouvoir ou d’intimidation réduisent certaines victimes au silence, jusqu’à la menace de violences physiques. Même lors du procès des abuseurs, des enfants sont sommés de revenir sur leurs déclarations à la justice. Les victimes se heurtent également à l’incrédulité de l’entourage et à l’absence totale d’écoute.

La volonté d’éviter toute publicité à propos des affaires d’abus sexuels représente une constante de l’attitude des autorités épiscopales et du Comité de direction de Marini. Différentes stratégies sont mises en œuvre pour faire taire les rumeurs : déclaration épiscopale lue en chaire lors de la grand-messe du dimanche, obtention d’une rétractation de la part des accusateurs et pressions sur les élèves.

Les autorités ecclésiastiques se contentent d’enquêtes internes discrètes et déplacent le prêtre incriminé lorsque les rumeurs se font trop insistantes, sans chercher à faire éclater la vérité, à confondre et punir le coupable. Le premier but du déplacement consiste à camoufler le scandale. Qu’il s’agisse d’abus réel ou d’allégations infondées, peu importe finalement...

Selon les spécialistes en histoire de l’Eglise, les abus sexuels du clergé ont été régulièrement condamnés par les lois ecclésiastiques et punis de sanctions sévères. Ce n’est qu’au milieu du 19e siècle qu’ils ont été recouverts d’une chape de silence. Des directives sur les procédures à suivre, édictées par le Vatican en 1866 et 1922, sont restées en vigueur jusqu’en 2001.

Elles introduisent un degré exceptionnel de confidentialité des délits sexuels traités par les tribunaux ecclésiastiques, un secret total et perpétuel, sous peine d’excommunication. L’attitude de l’Eglise, vis-à-vis de la justice civile, s’inscrit aussi dans des siècles de privilèges, où le clergé ne relevait que de ses propres tribunaux. Enfin, l’esprit de corps entre membres du clergé incite à la solidarité face aux attaques susceptibles de remettre en question le prestige et le pouvoir de l’Eglise et des ecclésiastiques, qui se considèrent comme des hommes d’une « nature différente ».

Ce cléricalisme interagit à plusieurs niveaux avec la question des abus sexuels sur mineurs, en renforçant l’asymétrie des rapports de pouvoir. La culture essentiellement homosociale des séminaristes et des prêtres, ainsi que le regard négatif de l’Eglise sur la sexualité, n’est pas étranger à une certaine immaturité affective, à l’origine de certaines dérives. Mais ces dérives ne seraient pas si fréquentes si elles n’étaient pas rendues possibles par la position de pouvoir et d’impunité garantie au clergé, par la structure de l’institution ecclésiale elle-même.

Le dernier chapitre évoque l’impact des maltraitances et abus sexuels sur le parcours de vie des témoins, ainsi que les stratégies qu’ils ont réussi à développer pour survivre et se reconstruire. Le fait de témoigner participe déjà de cette résilience, et certains ont confié leurs souvenirs pour la première fois, une démarche qui n’a pas été sans souffrances.

Le sentiment de solitude et d’abandon a particulièrement marqué les enfants placés, même s’ils n’ont pas subi d’abus ou de maltraitances. Ce passé handicape le développement affectif et la confiance en soi-même. Lorsque des abus sexuels viennent se greffer sur cette fragilité affective initiale, s’ajoute alors un malaise immense et une culpabilité profonde, liée à un discours récurrent sur la sexualité coupable. Les conséquences sont considérables : développement affectif et sexuel perturbé, troubles psychiques plus ou moins graves.

Certains témoins ont transformé ces difficultés vécues dans l’enfance en atouts pour l’existence, grâce à leur courage et à leur volonté de vivre, à leur révolte parfois. D’autres se sont raccrochés à quelques éclairs de bonheur dans cette enfance chahutée, pour s’imaginer et réaliser des projets de vie. D’autres enfin luttent encore et toujours pour exorciser leur passé.

Pape François à la Rote romaine (tribunal): la foi n'est pas un élément essentiel pour le consentement matrimonial

famille-et-pape-francois_article.jpg

Andrea Tornielli (Aleteia)

La Rote romaine est un des trois tribunaux romains, qui traite des nullités des mariages.

La question était de savoir si la foi était un élément déterminant pour le consentement des époux (débat suite aux Synodes et à la réforme de François)

Le Pape répond que la foi vive et consciente n'est pas un élément essentiel. La mariage est aussi une réalité naturelle, qui suppose certes le baptême pour être un sacrement. La foi n'est pas un élément absolu pour juger un mariage non-valide. 

La foi n'est pas un élément essentiel au consentement des époux

Devant les juges de la Rote romaine, le chef de l’Église catholique s’est par ailleurs livré à une autre mise au point afin de préciser que le manque de foi des époux ne pouvait être automatiquement un critère de nullité de mariage.

« Il est bon de redire clairement que la qualité de la foi n’est pas une condition essentielle du consentement matrimonial », a ainsi soutenu le pape.

Une mise au point nécessaire, semble-t-il, après une interprétation exagérée des Motu proprio de septembre 2015 visant à simplifier le processus canonique de reconnaissance des nullités de mariage.

Famille Chrétienne / I.Media

N.B. Le VIS en français n'a pas bien traduit les propos du Pape. 

lundi, 25 janvier 2016

500 ans de la Réforme: le Pape François en Suède

Radio Vatican

images.jpegEn ce dernier jour de la semaine de prière pour l'Unité des chrétiens (25 janvier - conversion de Saint Paul), le Pape annonce sa présence pour une commémoration de la Réforme protestante. 

François se rendra en Suède en octobre prochain. Ce geste désire marquer d'une pierre blanche le mouvement oecuménique, inspiré par l'Esprit-Saint.

Peut-on parler d'anniversaire pour la Réforme ? Vraiment pas, car il s'agit d'une blessure, d'une souffrance et d'une déchirure. Le mot "commémoration" est plus indiqué. 

L'Eglise catholique est une Mère qui recherche l'unité de ses enfants. La présence du Pape démontre la volonté de réconciliation, de pardon mutuel, de prière et d'intériorité. Au fond il ne s'agit pas de fêter la rupture, mais bien plutôt de rechercher ensemble le don de l'Unité.

Les authentiques réformateurs furent Saint Ignace de Loyola, Saint Jean de la Croix et Sainte Thérèse d'Avila. Cette Réforme, "dite catholique", n'a engendré aucune rupture ou séparation, mais a remis l'Eglise dans sa "forme" originelle.

Le nom de Réforme vient sans doute de là: re-former, remettre dans le moule de l'Esprit Saint. En ce sens, l'Eglise est toujours en réforme: revenir sans cesse dans la fidélité à Jésus Christ, à sa volonté d'engendrer Son unique Eglise. 

----

Vatican - le 25/01/2016 à 13:32:00 Agence I.Media

Œcuménisme : le pape François se rendra en Suède fin octobre pour le 5e centenaire de la Réforme

Le pape François se rendra en Suède fin octobre 2016 afin de participer à une commémoration œcuménique du 500e anniversaire de la Réforme protestante, a indiqué le Bureau de presse du Saint-Siège le 25 janvier. Le chef de l’Eglise catholique devrait particulièrement se rendre le 31 octobre dans la ville de Lund, à l’extrême sud de la Suède. L’annonce de ce déplacement intervient au dernier jour de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens.


A Lund, le pape entend ainsi participer à une commémoration conjointe organisée localement par l’Eglise luthérienne de Suède et le diocèse catholique de Stockholm, un an jour pour jour avant la date anniversaire du début de la Réforme initiée par Martin Luther (1483-1546). Cette commémoration devrait comprendre notamment une célébration commune.

Pour l’heure, le Saint-Siège a indiqué que le pape resterait une journée en Suède. Mais il pourrait choisir de célébrer par ailleurs la canonisation de la religieuse suédoise Marie Elisabeth Hesselblad (1870-1957), luthérienne convertie au catholicisme, qui restaura la congrégation des sœurs ‘brigittines’. La petite ville de Lund est très proche de Malmö, troisième plus grande ville de Suède qui accueille de très nombreux migrants, et à moins de 40 kilomètres de la capitale du Danemark, Copenhague.

Le pape François sera le deuxième pontife à se rendre en Suède. Jean-Paul II (1978-2005) visita ainsi le grand pays scandinave en juin 1989, faisant étape à Stockholm, Uppsala, Vadstena et Linköping. Lors de ce voyage d’une dizaine de jours, le pape polonais se rendit aussi au préalable en Norvège, en Islande, en Finlande et au Danemark.

Le pape François et la Réforme

En décembre 2014, recevant une petite délégation de l’Eglise évangélique luthérienne allemande, le pape François avait évoqué la commémoration des 500 ans de la Réforme de 1517. Il avait alors invité luthériens et catholiques à faire une “intime demande de pardon“ pour leurs “fautes réciproques“. Le pape avait aussi cité un document intitulé Du conflit à la communion. La commémoration commune luthéro-catholique de la Réforme en 2017, publié en juin 2013. Préparé par la Commission luthéro-catholique pour l’unité, il revient sur l’histoire du conflit entre catholiques et protestants, mais aussi sur le dialogue œcuménique réalisé durant les 50 dernières années. La Déclaration commune sur la doctrine de la justification, signée en octobre 1999, fait aussi référence dans ce dialogue.

En mai 2015, devant Antje Jackelén, première femme archevêque luthérienne d’Uppsala (Suède), le pape avait de nouveau évoqué les 500 ans de la Réforme et souhaité que cette “commémoration“ encourage protestants et catholiques à accomplir des “pas ultérieurs vers l’unité“. Alors que l’Eglise luthérienne de Suède reconnaît le mariage homosexuel depuis 2009, le pape avait cependant assuré que ce thème ne pouvait être tu ou ignoré “de peur de mettre en danger le consensus œcuménique“. Il avait alors mis en garde devant le “péché“ de nouvelles “différences confessionnelles“.

Initiée par l’Allemand Martin Luther ....  ce mouvement souhaitait faire de la Bible la seule autorité légitime, rejetant le culte des saints et de la Vierge Marie. Le mouvement de rébellion contre Rome partit de Wittenberg le jour où Luther adressa à l’archevêque de Mayence 95 thèses "dénonçant notamment la pratique pontificale des indulgences", ou l’imposition de dogmes tels que celui du Purgatoire (31 octobre 1517).

Martin Luther rompt définitivement avec l’Eglise catholique en 1521, en brûlant en public la bulle pontificale de Léon X lui demandant de se retirer. Le mouvement de la Réforme donna par la suite naissance à différentes Eglises protestantes et sépara les pays germaniques, scandinaves et britanniques de l’Eglise romaine.

AMI/BL

ŒCUMÉNISME : LE PAPE FRANÇOIS EXHORTE LES CHRÉTIENS AU PARDON RÉCIPROQUE

Vatican - le 25/01/2016 | Par Agence I.Media

Le pape François a demandé “pardon“ pour les “comportements non évangéliques“ de catholiques à l’égard des chrétiens d’autres confessions, le 25 janvier 2016 en fin d’après-midi.

Célébrant les vêpres dans la basilique romaine de Saint-Paul-hors-les-murs, au terme de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, le pape a aussi encouragé les catholiques, à l’occasion du Jubilé de la miséricorde, à accepter le pardon des autres chrétiens.

Communication de crise

Unknown.jpegToute institution peut passer par une crise médiatique, comme par exemple le crash d'un avion de Swissair, la corruption au sein de la FIFA, les matchs truqués de tennis, les malversations financières dans divers secteurs d'une entreprise ...

L'Eglise et la communication de crise

L'Eglise n'est pas à l'abris: la pédophilie du clergé ou les finances du Vatican font régulièrement la une de la presse.

La corruption des meilleurs est la pire dit le dicton latin: "corruptio maxima pessima". L'Eglise se dit sainte et experte en humanité et quelques membres font le contraire. Le choc est comparable au décalage d'image ! Le scandale vient aussi de là. 

L'Eglise catholique, comme l'avance avec sagesse le prochain numéro deux de la salle de presse du Saint-Siège, l'américain Greg Burke, joue trop souvent en défense. Ses responsables restent parfois arcboutés sur les remparts de la forteresse, combattant ces méchants journalistes qui ne lui voudraient que du mal.

Un journaliste serait un serpent, qu'il faut mâter et renvoyer. Il dénigrerait en secret la sainteté de l'Eglise. Parfois, le personnel ecclésial n'aime pas les vagues. Alors, il faut sauver la réputation de l'institution au détriment des victimes. 

Georges Weigel, auteur américain catholique, a salué le rôle positif des médias qui a permis de percer l'abcès de la pédophilie. Les victimes n'étaient pas entendus en interne, ils ont alors parlé sur la place publique. 

Il suffit d'un prêtre prédateur ou d'une personne corrompue par sa gestion des finances pour enclencher une "campagne de presse". La crise de communication met à l'épreuve l'image de l'institution. 

L'Eglise catholique ne craint pas la vérité

Un ancien Cardinal de Lyon, l'archevêque Decourtray, avait cette maxime remarquable: dans les scandales publiques, financier, historique ou sexuelle, l'Eglise n'a peur ni de la vérité, ni de la justice, car un chrétien recherche la vérité; Dieu est la vérité.

images.jpegL'ancien porte-parole de Barack Obama relevait qu'une crise de communication est une opportunité. Pour l'Eglise, elle peut révéler son côté maternelle et paternelle, en alliant Miséricorde et Justice. 

La sincérité, la clarté, la vérité et la justice peuvent servir aussi bien au monde médiatique qu'à la sainte Eglise. 

Une communication de crise requiert des professionnels

En étant avec et pour les victimes, en dénonçant la corruption financière de quelques uns de ses membres, elle ne fait que rechercher son Seigneur. Car seule la vérité rend libre et l'Esprit Saint conduit vers la vérité tout entière. En ce sens, le Pape François est un maître de communication de crise !

N'empêche qu'une crise de communication requiert beaucoup d'humilité, de patience et surtout de compétence professionnelle. Elle ne s'improvise pas. 

samedi, 23 janvier 2016

Pape François: le coeur de l'homme décide d'une bonne communication, non pas la technologie

DANS L’EGLISE, LE PAPE PRÔNE LE BON USAGE DE LA COMMUNICATION

Vatican - le 22/01/2016 | Par Agence I.Media


reso-l125-h81.png“Ce n’est pas la technologie qui décide si la communication est authentique ou non, mais le cœur de l’homme et sa capacité de bien user des moyens mis à sa disposition“.

C’est ce qu’écrit le pape François dans un message publié le 22 janvier 2016 en vue de la 50e Journée mondiale des communications sociales, mettant en garde contre une communication qui peut “blesser“ et aller jusqu’au “lynchage moral“, notamment à travers les réseaux sociaux.

Il invite alors à éviter une communication qui alimente “l’orgueil“ ou même “la peur“ et “la haine“, et s’adresse en particulier au monde politique et à l’Eglise.

jeudi, 21 janvier 2016

Suisse: un nonce apostolique qui tweete, qui blogue et présent sur Facebook

Nonce en Suisse, son Excellence Mgr Thomas Gullickson répond présent sur Twitter et Facebook, avec son blog

Unknown.jpeg

Le nouveau nonce apostolique en Suisse est américain. En provenance d'Ukraine, il est présent et actif sur les réseaux sociaux: Facebook, Twitter et son blog, sans que cela ne lui cause aucun problème. 

Un prêtre est un pontife qui cherche à créer des liens, à jeter des ponts pour parvenir à communiquer la joie de l'Evangile avec le plus grand nombre; aussi pour rejoindre la périphérie si cher au Pape François.

Son blog, aux accents montagneux -"vers la montagne de la myrrhe"-, se fait progressivement une place au soleil en Suisse. 

Mgr Celli, responsable du conseil pontifical pour les communications sociales au Vatican, doit se réjouir.

Un diplomate ne doit plus forcément manier la langue de bois pour rester calfeutrer dans son salon remplis de petits fours. L'Eglise, dit le Pape François, est née en sortie. 

 

Décès de l'abbé Hans Freitag, premier prêtre de l'Opus Dei en Suisse

Bureau d’information de la Prélature de l’Opus Dei en Suisse Romande

Communiqué de presse

Décès du Premier prêtre suisse de l’Opus Dei, l'abbé Hans Freitag

images.png

Jeudi 14 janvier, à Genève, l’abbé Hansruedi Freitag est décédé des suites d'un arrêt cardiaque. Il était le premier membre masculin suisse et aussi le premier prêtre suisse de l’Opus Dei.

Né en 1931 à Walenstadt (SG), il obtint un diplôme de commerce. Lors d’un séjour professionnel à Valence en Espagne il connut l’Opus Dei et en devint membre en 1955. Plus tard, il obtint un doctorat en théologie à l’université du Latran, à Rome, et fut ordonné prêtre en 1960.

IMG_4100.JPG

Dès lors, il exerça son ministère sacerdotal en Suisse, tout d’abord à Zurich, plus tard à Fribourg, à Lausanne et à Genève. Connu pour son affabilité et sa bonté de pasteur, il a été un confesseur très demandé et apprécié.

Les funérailles auront lieu le vendredi 22 janvier, à 14 heures, à l’église Sainte Thérèse à Genève.

Bureau d’information de la Prélature de l’Opus Dei en Suisse Romande

c/o Myriam Rimaz
Chemin Vert 30
1800 Vevey

Tél. 079 747 68 12
press.ch@opusdei.org,
Opus Dei en Suisse

Andrea Tornielli dans "La Nacion": il y a un mouvement organisé pour critiquer le Pape

"il me semble qu'il existe un mouvement organisé qui utilise tous les medias, y compris internet, pour semer la discorde et diffuser des critiques à l'égard du pape"

Andrea Tornielli

livre-interview-tornielli_lbs.jpg

L'un des meilleurs vaticanistes, Andrea Tornielli, évoque un mouvement organisé, même sur Internet, pour déformer les propos du Pape. 

Piqué : Dans les derniers mois, se sont produites des choses jamais vues auparavant, comme la lettre écrite au pape, durant le récent synode, par 13 cardinaux qui y défiaient son autorité et l'accusaient presque de manipulation.

Tornielli : Lorsque Paul VI publia l'encyclique Humanae vitae, il y eut des publications qui le critiquaient virulemment. Il est vrai qu'il y eut, durant le synode, un moment de tension. Et il me semble qu'il existe un mouvement organisé qui utilise tous les medias, y compris internet, pour semer la discorde et diffuser des critiques à l'égard du pape.

Ce qui m'étonne là-dedans, c'est qu'ils trouvent chaque jour quelque chose à critiquer. Pour ce mouvement, le pape agit toujours de travers, quoi qu'il fasse ou qu'il dise. Cela m'étonne fort et cette fixation trahit clairement un préjugé, car on ne considère pas ce qu'il dit ou fait réellement, si cela ne cadre pas avec les clichés.

Piqué : Est-ce que cette critique quotidienne de François, sourtout à travers les blogs qui l'accusent de populisme, d'ambigüité sur les questions de doctrine et de désacralisation de la papauté, peut lui faire du tort ?

Tornielli: Si la critique n'est pas honnête, mais se base sur des préjugés, si elle devient systématique, et même ridicule par son insistance et son inconsistance, elle va finir par se retourner contre ceux qui s'y livrent.

Le Pape à la balle de tennis: pas un match truqué

Modification des rubriques du lavement des pieds du Jeudi Saint: aussi pour les femmes

Cliché extraordinaire: le Cardinal Bergoglio lavant les pieds à une personne malade du Sida (simplement bouleversant, magnifiquement tragique)

Unknown.jpeg

"Le lavement des pieds n'est pas un sacrement". Père Lombardi

Modification du rite pascal du lavement des pieds: femmes inclues

Cité du Vatican, 21 janvier 2016 (VIS).

Le 20 décembre dernier, Saint-Père s'est adressé au Cardinal Robert Sarah, Préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements à propos du rite pascal du lavement des pieds. Après réflexion, et en vue de l'améliorer pour qu'il exprime pleinement la portée du geste du Seigneur au Cénacle, il entend modifier la rubrique afférente du Missel Romain.

Désormais les personnes désignées pourront être également choisi dans toutes les composantes du peuple de Dieu et non plus strictement parmi ses membres masculins. Il conviendra aussi de mieux expliquer le rite. Ainsi, ce jour, le Cardinal Préfet a-t-il publié un décret ad hoc approuvé le 6 janvier, qui développe celui du 30 novembre 1955 relatif à la réforme de la Semaine Sainte et, en l'espèce, à la messe In Coena Domini. Pour corriger le rite du Mandatum selon l'inspiration du Pape François, en vertu de s facultés qui lui sont concédées par le Saint-Père, ce dicastère introduit dans le rite romain du temps de Pâques la liberté de choix des pasteurs pour constituer un groupe de fidèles représentatif du peuple de Dieu.

Hommes, femmes ou enfants, les personnes désignées pour le lavement des pieds pourront également être de tout âge, enfants et personnes âgées, malades, laïcs, clerc, religieux et consacrés. Le pasteurs auront également charge de bien instruire les fidèles choisis afin qu'ils prennent part au rite de manière consciente, active et fructueuse.

Note:

Tous les Papes ont leur point faible: Benoît XVI, son désintérêt pour l'univers de la communication; François sa faiblesse dans la Liturgie. Toutefois, le Pape a clairement le droit de changer les rubriques. Certains risquent cependant de se gausser, sans raison valable. 

mercredi, 20 janvier 2016

Le Pape a rencontré Jean Todt et prié pour Michael Schumacher

669392.189.jpg

Le Pape a prié pour Michael Schumacher

Jean Todt a peu d'espoir pour Michael Schumacher, mais tant qu'une petite flamme subsiste... Le patron de la FIA, bien sûr très proche de "Schumi" puisqu'il était son ancien mentor chez Ferrari, est allé voir le pape François la semaine dernière afin de lui demander une prière pour le pilote allemand.

"Il a volontiers accepté", a précisé Jean Todt à Radio Vatican. L'émotion est toujours aussi vive pour le Français, un peu plus de deux ans après le terrible accident de ski de Michael Schumacher à Méribel.

Canal Plus