Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 29 mai 2019

Le Pape François revient sur l'affaire McCarrick. Or, Monseigneur Viganò est tout simplement la source du vaticaniste Valli

A lire Zenit

.....

Source A.M Valli

Unknown.jpeg

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision mexicaine Televisa, le Pape François revient contre les accusations de l'ancien nonce aux Etats-Unis, Carlo Maria Viganò, affirmant qu'il n'était pas au courant du cas McCarrick (Cardinal renvoyé du collège des cardinaux et de l'état clérical par le Pape François)

«Je ne savais rien, sinon je n'aurais pas gardé le silence», dit le Pape.

Dans cette interview, qui sera diffusée dimanche prochain au Mexique, mais qui a été anticipée par les médias du Vatican, on demande à François s'il était ou non au courant de l'affaire McCarrick (Viganò a faussement dit avoir averti le Pape dès 2013) et François répond:

«J'ai dit plusieurs fois que je ne savais pas, je ne savais rien. Et quand il dit qu'il m'a parlé ce jour-là, qu'il est venu... Et je ne me souviens plus s'il m'en a parlé. Si c'est vrai ou non. Je n'en ai aucune idée! Mais tu sais que je ne savais rien de McCarrick, sinon je n'aurais pas gardé le silence, non?».

cq5dam.thumbnail.cropped.1500.844.png
Valentina Alazraki, la journaliste qui avait marqué la rencontre romaine avec les évêques du monde entier poursuit : 

- Mais pourquoi avez-vous décidé de vous taire face aux accusations de Mgr Viganò ?

«Ceux qui ont fait le droit romain disent que le silence est une façon de parler... J'ai pensé faire confiance à l'honnêteté des journalistes et je vous ai dit: regardez, ici, vous avez tout, étudiez et tirez les conclusions. Et vous l'avez fait, parce que le travail, c'est vous qui l'avez fait, et dans ce cas, ça a été fantastique. J'ai fait très attention à ne pas dire des choses qui n'étaient pas là, mais trois ou quatre mois plus tard, un juge à Milan les a dites quand ils l'ont condamné» (Mgr Vigano a été condamné par la justice pour sa gestion financière frauduleuse de son frère, qui vit avec un handicap).

Monseigneur Viganò est tout simplement la source du vaticaniste Valli

Interrogé par le vaticaniste Valli, Mgr Carlo Maria Viganò répond aux déclarations de Bergoglio lors de l'interview à la télévision mexicaine en ces termes:

«Les faits qui sont apparus ces derniers mois ont toujours apporté la preuve de ce que j'ai dit et parlent donc d'eux-mêmes, et ils ont à présent été confirmés par les documents publiés par Mgr Figueiredo. Le pape savait pour McCarrick et il sait et couvre aussi d'autres cas similaires».

Manifestement, le nonce émérite des USA continue de répandre, dans la nébuleuse médiatique anti-François, ses propres imprécisions et contradictions.

Le Cardinal Parolin, secrétaire d'Etat, a pour sa part annoncé que dès l'enquête approfondie du Saint-Siège terminée, ce dernier communiquera les conclusions. 

En touts les cas, le Pape Benoît XVI n'avait jamais sanctionné le Cardinal McCarrick. Le prélat américain n'en a fait qu'à sa tête, malgré certaines restrictions demandées par le Vatican. Qui savait ? L'enquête en cours le dira ....

-----

Un livre à lire pour comprendre l'affaire Viganò : par Andrea Tornielli et Gianni Valente

Unknown-1.jpeg

Commentaires

Les lettres et mails de mc Carrick publiés par son secrétaire démontre la véracité de Mgr Vigano....ce monde ecclésiastique de haut en bas me donne envie de vomir...

Écrit par : Serge | jeudi, 30 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Il est désormais difficile d'excuser l'aveuglement. Ce n'est plus de la naïveté mais de la complicité.

Écrit par : P. M. | jeudi, 30 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Quel avantage aurait le Pape de mentir, alors que les journalistes enquêtent et cherchent la vérité ? François les a invités à chercher. Ce serait paradoxal.
Et oui ainsi fonctionne la cour papal, on ne lui dit pas tout.

Je vous invite aussi à lire le livre d'Arnaud Bédat, enfin les livres: François l'Argentin, et un Pape seul contre tous.

Il y a les Borgia au Vatican, sauf que ce n'est pas lui.

Je comprends que les demi-vérités de Viganò et McCarrick puissent séduire, mais la recherche de la vérité, et non la théorie du complot, rend libre.

Écrit par : Don Dom | jeudi, 30 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Pardon mais il faut peut-être arrêter de prendre les gens pour des niais....les médias cherchent la vérité...quel rigolade... combien de personnes peuvent encore croire ça... vous vous n'êtes pas un défenseur de la vérité monsieur l'abbé et vous le savez. Oui vous le savez !!!!

Toute cette frange de modernistes s'écroule....les menteurs, corrompus, pédophilies, homosexuels, homophilles, hérétiques.

Quand les Apôtres prient que les grands de ce monde et les magistrats se sont ligués contre le Seigneur et son Oint c'est de la théorie du complot ? Le sanhédrin et Judas c'est de la théorie du complot ? Le procès de ste Jeanne d'Arc c'est la théorie du complot ? Le cardinal Rampolla c'est la théorie du complot ? Le psaume numéro 2 c'est la théorie du complot ? Quand le cardinal Zen parle de trahison du Vatican envers les catholiques chinois, négocié par "oncle Ted" c'est la théorie du complot ?

Quel malheur de minimiser l'action du démon, de s'en faire le complice et de n'invoquer son action que pour couvrir vos propres mensonges.

Écrit par : Serge | jeudi, 30 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Dans la fameuse interview où François ment ouvertement sur l’affaire Vigano, ou plutôt sur l’affaire McCarrick, il parle aussi de la Chine :

« Mes relations avec la Chine sont bonnes, très bonnes. L’autre jour, deux évêques chinois sont venus me voir, l’un venant de l’Eglise clandestine, l’autre de l’Eglise officielle, se reconnaissant déjà comme frères. C’est un pas important. Ils savent qu’ils doivent être de bons patriotes et qu’ils doivent prendre soin du troupeau catholique. »

Certains catholiques ne se sentent-ils pas marginalisés par l’accord de septembre 2018 ?

« Les catholiques, en général, non. Les catholiques sont heureux d’être unis maintenant. En fait ils ont célébré Pâques tous ensemble, tous ensemble dans toutes les églises. Il n’y a pas eu de problèmes cette année. »

Pas un mot sur les prêtres et les évêques emprisonnés. Il est vrai que ce ne sont pas de bons patriotes… Pas un mot sur les destructions de croix, de sanctuaires, de couvents…

Écrit par : Yves | vendredi, 31 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Dans la fameuse interview où François ment ouvertement sur l’affaire Vigano, ou plutôt sur l’affaire McCarrick, il parle aussi de la Chine :

« Mes relations avec la Chine sont bonnes, très bonnes. L’autre jour, deux évêques chinois sont venus me voir, l’un venant de l’Eglise clandestine, l’autre de l’Eglise officielle, se reconnaissant déjà comme frères. C’est un pas important. Ils savent qu’ils doivent être de bons patriotes et qu’ils doivent prendre soin du troupeau catholique. »

Certains catholiques ne se sentent-ils pas marginalisés par l’accord de septembre 2018 ?

« Les catholiques, en général, non. Les catholiques sont heureux d’être unis maintenant. En fait ils ont célébré Pâques tous ensemble, tous ensemble dans toutes les églises. Il n’y a pas eu de problèmes cette année. »

Pas un mot sur les prêtres et les évêques emprisonnés. Il est vrai que ce ne sont pas de bons patriotes… Pas un mot sur les destructions de croix, de sanctuaires, de couvents…

Écrit par : Yves | vendredi, 31 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Une bonne nouvelle dans cet océan de misère: ce jeudi 30 mai, un proche de Bergoglio, le Cardinal voleur Maradiaga, à failli se faire lyncher par une foule en colère... cela s'est passé non pas en Chine, mais à domicile si on peut dire, à l'aéroport de la capitale du Honduras. Bientôt on aura la preuve que ce brave Oscar s'est rendu coupable de corruption, et le Bergoglio proclamera une fois encore qu'il n'était au courant de rien.

Au lieu de lancer ses diatribes contre des pharisiens imaginaires, il ferait bien de veiller à la moralité de ses proches collaborateurs... à moins que le sturpe, la fange et le vice soient des conditions pour mieux les contrôler... sale type va ! Il me dégoute tous les jours un peu plus...

Écrit par : Philippe | vendredi, 31 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire