Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 02 juin 2017

Introduction de la nouvelle traduction du Notre Père en Suisse romande pour le 3 décembre 2017: Mgr Morerod

images.jpegIntroduction de la nouvelle traduction du Notre Père en Suisse romande pour le 3 décembre 2017: Mgr Morerod

Après 17 années de travail, le changement de traduction avait été annoncé en octobre 2013. Mgr Morerod avait déjà souligné qu'il y avait eu une consultation en Suisse. Mais, il aurait mieux valu que cette consultation se fasse mieux au niveau helvétique, un très petit pays par rapport à l'ensemble de la francophonie. 

La nouvelle traduction du ‘Notre Père’ entrera officiellement en vigueur en France, et pour la Suisse francophone, le 3 décembre 2017. “Ne nous laisse pas entrer en tentation” se substituera au traditionnel “ne nous soumets pas à la tentation”, indique la Conférence des évêques suisses. Une traduction plus proche du texte originel, mais qui n’est pas sans conséquence œcuménique.  

Cath.ch - Lien

Archive La Télé Mgr Charles Morerod 17 octobre 2013 :

 

"Suisse romande: la consultation aurait pu mieux se faire pour la nouvelle traduction du Notre Père"

 

Nouvelle traduction du "Notre-Père": les explications de Mgr Charles Morerod

17 octobre 2013, nouvelle traduction du Notre-Père: l'évêque du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, Charles Morerod, regrette que les protestants de Suisse romande n'aient pas été suffisamment consultés. Certes, les communautés issues de la Réforme sont organisées par canton. La fédération des protestants de France a par contre été consultée. Elle a d'ailleurs donné son accord. 

Les orthodoxes n'avaient jamais accepté la traduction des années 1960.

Commentaires

Dieu peut-il nous laisser entrer en tentation?

Écrit par : NESTOR TURCOTTE | samedi, 03 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Oui, car nous sommes des créatures libres. Cette prière jaillit d'un coeur qui ressent la tentation et demande humblement la grâce à Dieu afin ne pas y succomber. Et de ne même pas commencer à dialoguer avec, ce qui nous y fait déjà entrer.

Écrit par : Don Dom | samedi, 03 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Père Maurice Zundel :

"Le seul sanctuaire de Dieu, c'est l'homme.
C'est cela le renversement de l'Evangile,
c'est de nous mettre en face d'un Dieu agenouillé devant l'homme,
agenouillé devant la création ;
c'est de nous mettre devant un Dieu qui ne peut forcer la porte,
un Dieu qui est le premier non seulement à respecter notre dignité mais à la fonder,
un Dieu qui, immédiatement s'atteste impuissant devant toutes les entreprises de dénégation que nous pouvons lui opposer,
un Dieu qui est conditionné par notre Oui."

"Vivre l'Evangile avec Maurice Zundel :
L'athéisme, un malentendu ?"

Écrit par : Patrick | samedi, 03 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire