Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 05 juin 2017

Pape François: « N’oublions jamais que l’environnement est un bien collectif, patrimoine de toute l’humanité, sous la responsabilité de tous. »

cray-740x493.png

Pape François: « N’oublions jamais que l’environnement est un bien collectif, patrimoine de toute l’humanité, sous la responsabilité de tous. »

« L’environnement est un bien collectif », rappelle le pape François dans un tweet posté sur son compte Twitter @Pontifex_fr, ce lundi 5 juin 2017, pour la Journée mondiale de l’environnement, World Environment Day.

Le pape écrit : « N’oublions jamais que l’environnement est un bien collectif, patrimoine de toute l’humanité, sous la responsabilité de tous. »

Un tweet dans la droite ligne de son encyclique Laudato si’ sur la sauvegarde de la « maison commune », en date du 24 mai 2015, solennité de Pentecôte.

Plusieurs responsables du Vatican se sont prononcés sur l’urgence de la protection de l’environnement après le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris (COP 21) annoncé par le président Donald Trump, a souligné Radio Vatican.

« C’est quelque chose que nous espérions ne pas voir arriver», a déclaré dans le Washington Post, le préfet du dicastère pour le Développement humain intégral, le cardinal Peter Turkson. Il a souligné que « certains sujets ne devraient pas être politisés », car « le climat est un bien commun mondial qui ne se limite pas à un pays en particulier ».

Mgr Marcelo Sanchez Sorondo, chancelier de l’Académie pontificale des sciences et de l’Académie pontificale des sciences sociales, a parlé de « gifle en pleine figure » : dans La Repubblica, il a déploré les pressions du « lobby du pétrole » sur le président Donald Trump : « Il est probablement manipulé par eux et n’a pas la possibilité de s’y opposer s’il le voulait (…). Dans tous les cas, c’est une vision qui est, non seulement catastrophique, mais aussi tout à fait infondée scientifiquement.»

La planète est la « maison commune » et l’« habitation pour tous les membres de la famille humaine », ont rappelé le cardinal Jean-Louis Tauran et Mgr Miguel Ángel Ayuso Guixot, respectivement président et secrétaire du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, dans le message adressé aux musulmans, le 2 juin 2017, à l’occasion du mois de Ramadan : « Personne, aucune nation ou peuple ne peuvent imposer exclusivement leur compréhension de la planète. »

« Même si la décision du président des États-Unis n’est pas une surprise, celle-ci est un défi majeur pour la protection de l’environnement au niveau international », a déclaré, comme nous l’avons annoncé, le cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich-Freising, président de la Commission des Épiscopats de la Communauté européenne (COMECE) et membre du Conseil des cardinaux (C9).

Commentaires

Je pense que les hommes confondent le bien de l'environnement avec le réchauffement climatique qui est en soit un bonne chose pour la nature. (au temps du Christ, les températures étaient supérieures de 6 à 7 degrés par rapport à aujourd'hui). C'est les refroidissements climatiques qui provoquent la ruine des cultures et les famines.

Le fait que le Saint Père s'implique dans cette galère n'est pas très opportun.

Écrit par : P.F | mardi, 06 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire