Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 23 août 2017

Euthanasie et suicide assisté: le docteur Sobel à la Radio Suisse Romande

Euthanasie et suicide assisté: le docteur Sobel à la Radio Suisse Romande

20915397_10213523974723136_5107753819825871341_n.jpg

Je sors d'un enterrement que j'ai présidé, et enclenche la radio. Le docteur Sobel d'Exit parle avec une voix douce, bienveillante, attentionnée, pleine de compassion. Il veut aider les gens à mourir. Je ne juge pas les personnes, Dieu seul est Juge.

Cependant, si la compassion, l'humanité, le cœur, l'écoute nous rassemble, les moyens divergent foncièrement.

Titanic: "Tu plonges, je plonge"

Lorsqu'une personne est au bord d'un pont, le premier jaillissement du cœur est de s'engager pour la retenir. Ce sera un héros. Il sauve ... "Tu plonges, je plonge" dit Jack à Rose dans le fameux film, vers la pont arrière du Titanic. Il ne lui dit pas: "je te pousse ! ".

20953936_10213524026964442_3939651293381686299_n.jpg

Exit n'était pas à bord du bateau pour précipiter les gens par dessus bord. Un prêtre donnait une absolution générale, solidaire envers tous et chacun.

Jésus est celui qui plonge, de là vient la réalité du baptême ! Tu n'es plus seul à bord !

Exit pousse et précipite les personnes en bas du pont, afin qu'elles fassent le dernier pas vers une mort violente et cruelle. La mort propre est douce n'existe pas.

Suicide assisté: l'Eglise n'abandonne pas, elle donne.

La compassion tend une main secourable, console, soigne, aime, "souffre avec" pour soulager la douleur et la souffrance. Celui qui le réalise est Jésus, vrai homme, qui a passé par les affres de la mort. Pousser les âmes vers Jésus oui, en bas du pont et le vide ? vraiment pas. L'Eglise n'abandonne pas, elle donne.

Saint Joseph, patron de la bonne mort, priez pour nous. Mourrir et expirer en Jésus avec si possible la confession, le sacrement des mourants et l'ultime communion (le viatique), avec un prêtre, telle est l'authentique compassion.

Témoignage de Tugdual Derville sur le suicide assisté

Écrire un commentaire