Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 06 juin 2017

“LE PAPE N’EST PAS LE MESSIE“, AFFIRME LE CARDINAL MÜLLER

images.jpeg“LE PAPE N’EST PAS LE MESSIE“, AFFIRME LE CARDINAL MÜLLER

Vatican - le 06/06/2017 | Par Agence I.Media

“Le pape n’est pas le Messie“  : “Les vrais amis du pape ne sont pas ses adulateurs, mais ceux qui collaborent avec lui pour soutenir la foi“, a déclaré le cardinal Gerhard Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, lors de la présentation de son nouveau livre,  Enquête sur l’espérance , le 5 juin 2017, a indiqué l’agence  ACI Stampa  le même jour.

“Cela m’a frappé, a confié le haut prélat, comme certains grands ennemis de Jean Paul II et de Benoit XVI, qui ont sapé les fondements de la théologie, se sont maintenant convertis à une forme de papisme qui me fait un peu peur“. “Le pape n’est pas le Messie, il est le vicaire du Christ“, a-t-il conclu.

Commentaires

Je pense que le cardinal a raison, et qu'Arnaud Bedat a tort.

Les ennemis de l'intérieur de l'Eglise ont été ultra virulents à l'encontre de Jean-Paul II et Benoît XVI, sans jamais être inquiétés. Aujourd'hui, ils ont non seulement trouvé un semblant de messie en la personne du souverain pontife, mais se permettent de calomnier quiconque oserait poser des questions ou demander des éclaircissements au pape (c'est déjà trop). Ceux qui ont osé critiqué frontalement (sans aller jusqu'aux outrances qu'on a vu contre les deux précédents pontifes), ont déjà été mis hors jeu. Quand aux puissances, qu'elles soient médiatiques ou idéologiques, elles applaudissent le pape, donc non, il n'est pas seul contre tous, n'en déplaise à M. Bedat.

Bref, c'est un complet renversement de paradigme, j'ai de l'affection pour ce pape, mais je trouve qu'il ne correspond pas à la fonction, trop brouillon, insaisissable, on ne sait tout simplement pas ce qu'il veut, à part tout changer.

Écrit par : P.F | mardi, 06 juin 2017

Répondre à ce commentaire

En quoi Arnaud Bédat entre-t-il dans cette question ? Arnaud Bédat est un très bon reporter, qui a su entrer rapidement et avec talent dans l'histoire du Pape François. Mais il n'a jamais dit que c'était le Messie. Ce sont plutôt certains théologiens me semble-t-il

Écrit par : Don Dom | mardi, 06 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Arnaud Bedat entre dans cette question par le fait qu'il a écrit deux bouquins sur le pape, dont un à charge contre ceux que Muller qualifie d'amis du pape (ceux qui collaborent avec lui pour soutenir la foi), et en faveur de ses adulateurs, comme le dit le cardinal, qui on lutté de toutes leurs forces contre les deux pontifes précédents et qui se sont maintenant convertis à un papisme qui lui fait peur.

Ce n'est que la citation de ce que dit Card. Muller.

Donc, les grands cardinaux qui soutenaient la foi sous Jean-Paul II et Benoît XVI (Burke, Caffara, Ruini, etc.), sont pour le préfet Muller les vrais amis du pape.

Au contraire, la cour pontificale actuelle (Maradiaga, Kasper, Daneels, etc.), sont des types qui lui font peur, le contraire de "vrais amis" étant : "vrais ennemis", on peut imaginer sans trop s'avancer que le préfet pense cela.

Du coup, M. Bedat se retrouve complètement à l'ouest, puisqu'il dénonce justement les vrais amis du pape comme étant des ennemis (et les nouveaux ultra-papiste comme étant des amis...)

Écrit par : P.F | mercredi, 07 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Il semble que ce Monsieur qui se réfugie courageusement derrière des initiales anonymes, "P.F", qui valent ce qu'elles valent, n'a pas lu attentivement mon livre - l'a-t-il au moins ouvert ou feuilleté? - et a un peu de peine aussi avec les nuances, les stratégiques jésuites de François et les mises en perspective... Je reste ouvert à tout débat, avec plaisir, mais pas dans l'anonymat, cher Monsieur! A visage découvert et à "armes égales"!

Écrit par : Arnaud Bédat | samedi, 10 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Arnaud Bédat est à mon avis l'un des meilleurs connaisseurs de la vie de Bergoglio en Argentine. Pour un journaliste connu pour ne rien laisser passer, et agnostique, je lui tire mon chapeau.

Après, je partage aussi son avis: Arnaud Bédat est un personnage publique qui engage sa personne et son image. Donc adulation du Pape François ? C'est plutôt l'anonymat par contre tourne à la délation.

Pour ma part, je fus un énorme admirateur ( pas adorateur ) de Ratzinger - Benoît XVI et la lecture ou l'interprétation authentique du pontificat de François ne peut pas se faire sans l'ensemble de la Tradition et les pontificats du vénérable Pie XII à François, Concile Vatican II inclu.

Aussi je ne me range pas nécessairement du cotés des cardinaux comme Maradiaga ou Burke, Caffara ou Dannels, ou encore Kasper.

Un outsider comme Arnaud Bédat qui s'intéresse loyalement au Pape François, à l'Eglise et à la foi est une excellente nouvelle. Rien ne l'y prédestinait. J'en suis honnêtement assez touché et je m'en réjouis. Enfin, vive la liberté des journaliste.

Le problème avec certains commentateurs et pourfendeurs du Pape François provient de leur prétention à être d'authentiques et vrais catholiques, ce qu'ils ne sont pas vraiment, voir pas du tout. Le manque de respect envers les personnes, d'amour basique, fait cruellement défaut. Et cela scandalise ceux qui veulent s'approcher .. c'est ce que dénonce avec force Jésus : l'hypocrisie ... tout comme le Pape Francois. Cette forme de pharisaïsme est une corruption cachée qui pue et qui tue.

Écrit par : Don Dom | dimanche, 11 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Excusez-nous de pas être aussi "plein d'amour" que vous Monsieur l'abbé Rimaz.
Pour les catholiques la vraie charité consiste à désirer le vrai bien de la personne pour l'Eternite en premier et pour le temporel ensuite...Car des fois ce qui peut sembler un bien pour nos contemporains peut mettre leur Ciel en danger.....Le pécheur impénitent, comme le " divorcé remarié" c'est à dire une personne adultère, met sa vie Éternelle en grand danger. Il n'y a pas plus hypocrite que le Catholique qui pour des raisons humaines tait ce danger...Ce risque vous n'en parlez jamais.....

De plus ça concerne des sujets protégés par le politiquement correct dont vous êtes le petit serviteur servile. Exemple vous allez à la télévision dire que l'homophobie est un péché (alors que ce mot ne veut rien dire) mais vous êtes bien trop lâche pour dire que la sodomie est un péché mortel.

Vous êtes plus dérangés par ceux qui rappellent la doctrine, la blogosphère...La nébuleuse intégriste.. que les Cardinaux cités au-dessus qui sont hérétiques.

De plus vous ne corrigez jamais ce qui est faux dans les éléments apportés par la "blogosphère... Nébuleuse intégriste"" vous savez juste les discrétiser, les caricaturer, les mépriser.....Ce qui est le contraire de la Miséricorde que vous prétendez défendre...

Toutes les prophéties données par le Ciel et reconnues par l'Eglise, comme Notre Dame du Bon Succès, la Salete, Akita....Et les mystique comme Sainte Anna-Marie Taïgi, la bienheureuse Anne-Carherine Emmerich, la bienheureuse Elisabetta Mora nous ont avertis que la crise de l'Eglise aurait pour cause une hiérarchie et des prêtres qui trahissent l'enseignement du Christ.

On comprend de mieux en mieux la Parole de l'Évangile : "Si le sel vient à s'affadir il ne sert à rien, juste à être jeté au fumier'....... Heureusement que cette phrase vient de Notre Seigneur...Car c'est un véritable choc pour les petits sentimentalistes d'aujourd'hui.

Écrit par : Steve | dimanche, 11 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Quand à la Tradition des Papes elle va de Saint Pierre à François....
Prouvez qu'il y a continuité... Donnez-nous des enseignements de Pontife qui vont dans le sens d'Amoris Laietitia.... Vous ne le ferez pas...Car ça n'existe pas.

Par contre, si vous le voulez, je vous communique quantité de textes de toute époque....Qui prouve la rupture..

Pari tenu Monsieur l'abbé Rimaz ??

Écrit par : Steve | dimanche, 11 juin 2017

Répondre à ce commentaire

‘’Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandements plus grands que ceux-là. ‘’

Mais il faut bien respecter l’ordre : seul l’amour de Dieu mène à l’amour du prochain, et non l’inverse.

Et n'oublions pas que aimer Dieu c'est garder ses commandements:

Jean 14
15Si vous m'aimez, gardez mes commandements. 16Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous,…

Jean 14:21
Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui.

2 Jean 1:6
Et l'amour consiste à marcher selon ses commandements. C'est là le commandement dans lequel vous devez marcher, comme vous l'avez appris dès le commencement.

1 Jean 5:3
Car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles,


2 Corinthiens 8:8,9
Je ne dis pas cela pour donner un ordre, mais pour éprouver, par le zèle des autres, la sincérité de votre charité.…

1 Corinthiens 16:22
Si quelqu'un n'aime pas le Seigneur, qu'il soit anathème! Maranatha.

1 Jean 5:2,3
Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements.…

Écrit par : steve | dimanche, 11 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Steve, Jésus ne répondait pas aux hypocrites et aux pharisiens, je ne peux pas faire mieux que lui.

Écrit par : Don Dom | dimanche, 11 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Merci Monsieur Bedat pour votre réponse.

Cependant, ne vous en déplaise, je resterai dans l'anonymat, je n'ai ni facebook ni aucun réseau social, et une identité virtuelle vierge. Je tiens à ce qu'il en reste ainsi. Mais je peux vous assurer que je suis sincère. Alors pour vous répondre sincèrement eh bien non, je n'ai pas lu une seule page de votre livre, mais j'ai lu tous les comptes rendu de l'abbé Rimaz et vous ai écouté attentivement à la RTS, c'était sur infrarouge il me semble.

J'ai donc une idée de ceux que vous listez dans les "ennemis" du pape (que le cardinal Muller appelle ses réels amis).

Et puis, je suis l'activité pontificale depuis toujours (je considérait Jean-Paul II comme un sage grand-père), j'ai été très heureux de l'élection de Ratzinger, mais j'ai suivi ses conseils, je me suis méfié de lui. En effet, lors de son accession au souverain pontificat, il avait dit une phrase qui m'a marqué (citation) : "Si vous voyez ou entendez les grands médias dire du bien de moi, commencez à vous méfier de ce que je dis !"

Rassuré de voir Benoît traîné dans la boue dans tous les médias, je me disais que pour l'heure, je n'avais aucune raison de me méfier.

Puis, il y a eu sa renonciation, et une louange unanime pour son acte de "courage" dans les médias, donc là : méfiance.

Puis il y a eu François, dont tout les médias encensent depuis le début, qui fait la une de Rolling Stones Magazine, nommé homme de l'année plusieurs fois par différents gros tirages américains, consacré "Ami LGBT" par leur principal journal, et finalement, c'est un agnostique comme Monsieur Bedat qui lui tresse une couronne de lauriers.

Alors je suis le premier à avouer que François semble être un type sympathique, rigolard, jovial (face caméra), mais il me semble que ceux que Benoît nommait de Grands Cardinaux, sont devenus des intrus au Vatican aujourd'hui.

Quand à moi, je me méfie en gardant le fameux conseil de Benoît XVI : "Si vous voyez ou entendez les grands médias dire du bien de moi, commencez à vous méfier de ce que je dis"

Actuellement je l'applique à François, et pour le moins, c'est très inquiétant.

Écrit par : P.F | dimanche, 11 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Monsieur l'abbé Rimaz je trouve dommage la réponse que vous me faites....oh pas pour moi rassurez-vous.

Mais pour vos lecteurs qui vous font encore confiance (vu le nombre de commentaires qui ont l'air d'accord avec vous ils ne doivent plus être beaucoup).

Car voyez-vous quand je vous demande de prouver que, par exemple, Amoris laetitia est en parfaite continuation avec l'enseignement de tous les Papes, vos fidèles lecteurs se disent, vu que vous leur assénez continuellement sans jamais le prouver qu'il y continuation, que vous allez citer des textes qui permettrait à cet obscur membre intégriste de la nébuleuse blogosphère, hypocrite, fasciste, homophobe, adultèrophobe, modernophobe, dépourvu de la moindre charité et tous les phobe que vous voulez (et je vous aide..je plaide coupable....je peux même être un vampire si vous voulez) d'être démasqué comme un menteur....

Et non vous bottez en touche....alors faites un effort...pour eux....il y a 265 Papes avant François ça doit être facile de prouver que cette exhortation est dans la lignée de tous les autres...sinon certains pourraient penser que l'hypocrite c'est vous....

Pour quelqu'un qui veut être ''attraction'' à la Vérité ça serait dommage.

Écrit par : steve | dimanche, 11 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Steve, j'ai déjà répondu longuement à votre question sur Amoris Laetitia, avec une note reprise par Aleteia. Je vous y renvoie

Écrit par : Don Dom | lundi, 12 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire