Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 23 février 2017

Secrétairerie d'Etat: "protéger l’image du Saint-Père, afin que son message puisse rejoindre les fidèles de façon intègre et que sa personne ne soit pas instrumentalisée"

blason-du-pape-François-740x493.jpg

Secrétairerie d'Etat: protéger l’image du Saint-Père, afin que son message puisse rejoindre les fidèles de façon intègre et que sa personne ne soit pas instrumentalisée

La Secrétairerie d’Etat du Vatican avertit qu’elle surveillera désormais les utilisations de l’image du pape et de celle du Saint-Siège. Une décision qui entend lutter contre les utilisations commerciales illégales et l’instrumentalisation, explique un communiqué publié le 22 février 2017.

La Secrétairerie d’Etat, peut-on lire dans la note, est chargée de « protéger l’image du Saint-Père, afin que son message puisse rejoindre les fidèles de façon intègre et que sa personne ne soit pas instrumentalisée ». De même pour « les symboles et les armoiries officiels du Saint-Siège ».

Pour rendre son action « plus efficace » et « mettre fin aux situations d’illégalités », la Secrétairerie d’Etat annonce qu’elle « effectuera des activités de surveillance systématiques visant à contrôler les modalités par lesquelles l’image du Saint-Père et les emblèmes du Saint-Siège sont utilisés, en intervenant le cas échéant par des mesures appropriées ».

Dans une note publiée un peu plus tard, le Bureau de presse du Saint-Siège précise que cette décision n’est pas liée aux récents épisodes d’animosité contre le pape et le Vatican – notamment des affiches anonymes placardées dans les rues de Rome et la diffusion d’un faux « Osservatore Romano ».

Elle « fait référence à une activité démarrée depuis un certain temps, afin de protéger l’image du Saint-Père et des emblèmes officiels contre des cas d’utilisation illicite et d’exploitation à fins lucratives non autorisées ».

-----

(Cath.ch - I-Media) Des mesures “appropriées“ pourraient même être prises.

Les “symboles et armoiries officiels“ du Saint-Siège et l’image du Souverain pontife ne peuvent pas être utilisés sans l’accord explicite de la Secrétairerie d’Etat, a réaffirmé le Vatican. Ce rappel est également assorti d’une mise en garde : le dicastère n’hésitera pas à prendre “les mesures appropriées” contre toute utilisation frauduleuse.

Le Bureau de presse du Saint-Siège a aussi tenu à préciser que ce message “ne trouvait son origine dans aucun fait divers récent”. Certains imaginaient en effet que cette note faisait suite aux affiches collées dans Rome, qui dénonçaient certaines mesures du pape François. Paloma García Ovejero, vice-directrice du Bureau de presse, a expliqué par la suite que cela concernait surtout des produits marchands. L’image du pape François se retrouve en effet parfois sur des produits aussi variés que des boules à neige ou des grille-pains.

En 2009, un avertissement similaire avait été émis par le Saint-Siège. Il visait des initiatives arborant sans autorisation le blason du Saint-Siège, ainsi que des fondations ayant pris le nom de Benoît XVI, sans avoir sollicité au préalable l’accord des autorités compétentes.

images.jpeg

 

Note: l'image ou la photo du Pape François se retrouvent sur des livres italiens, sans aucun discernement; des personnes sont parfois tentées de créer des fondations "Pape François".

Ces pratiques d'utilisation de l'image du Pape à des fins commerciales ne pourront désormais plus s'opérer sans l'aval de la secrétairerie d'Etat, l'instance vaticane juridique compétente. 

Écrire un commentaire