Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 décembre 2016

"Cette économie tue". Entretien d'Andrea Tornielli et de Giacomo Galeazzi avec le Pape François

61Gp2grybIL._SX354_BO1,204,203,200_.jpg

Pape François: "cette économie tue".

Avec une interview exclusive sur le capitalisme et la justice sociale.

Ce pape nous vient de la fin du monde et il "diabolise le capitalisme." Il a fallu quelques phrases du pape "contre l'économie qui tue» pour l'affubler du surnom de «pape marxiste." Que certains commentaires proviennent de chroniqueurs de journaux financiers ou des représentants de mouvements comme le "American Tea Party" ne devrait probablement pas nous étonner. Le fait qu'ils soient également partagés par certains secteurs du monde catholique est cependant beaucoup plus surprenant.

Deux experts du Vatican parmi les plus fiables sur la scène internationale, Andrea Tornielli et Giacomo Galeazzi, montre qu'à la base du raisonnement de Bergoglio, il n'y a que le radicalisme évangélique des Pères de l'Église.

Nous sommes autorisés à parler des inégalités sociales et des pauvres aussi longtemps que cela ne soit que pas trop souvent. Un peu de charité et un zeste de philanthropie, assaisonnés par de bons sentiments, sont suffisants pour nous donner bonne conscience. Il suffit de ne pas trop exagérer et surtout pas ne pas s'hasarder à remettre en cause le système. Ce dernier, dans de nombreux milieux catholiques, serait le meilleur des mondes possibles, parce que - comme répété sans relâche par ce que l'on appelle les «théories justes" - plus les riches deviennent riches, meilleure sera la vie des pauvres.

La prochaine Encyclique du Pape François

Le fait est que le système ne fonctionne pas, et aujourd'hui il est remis en question par un pape. Dans ce livre, il propose une réflexion sur la relation entre l'économie et l'Evangile. Des sujets qui seront pris en compte dans sa prochaine encyclique.

Écrire un commentaire