jeudi, 28 novembre 2013

Evangilii Gaudium: un texte qui n'est pas à lire, car écrit pour être prié

Comme nos idées changent lorsqu'on les prie (Bernanos)

prière.png

EXHORTATION APOSTOLIQUE
EVANGELII GAUDIUM
DU PAPE
FRANÇOIS
AUX ÉVÊQUES
AUX PRÊTRES ET AUX DIACRES
AUX PERSONNES CONSACRÉES
ET À TOUS LES FIDÈLES LAÏCS
SUR L'ANNONCE DE L'ÉVANGILE
DANS LE MONDE D'AUJOURD'HUI

TABLE DES MATIÈRES

La joie de l'Évangile [1]

1. Une joie qui se renouvelle et se communique [2-8]
2. La douce et réconfortante joie d’évangéliser [9-13]
Une éternelle nouveauté [11-13]
3. La nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi [14-18]
Propositions et limites de cette Exhortation [16-18]

Chapitre 1 : La transformation missionnaire de l’Église [19-49]

1. Une Église « en sortie » / « en partance » [20-24]
Prendre l’initiative, s’impliquer, accompagner, porter du fruit et fêter [24]
2. Pastorale en conversion [25-33]
Un renouveau ecclésial qu’on ne peut différer [27-33]
3. À partir du cœur de l’Évangile [34-39]
4. La mission qui s’incarne dans les limites humaines [40-45]
5. Une mère au cœur ouvert [46-49]

Chapitre 2 : Dans la crise de l’engagement communautaire [50-109]

1. Quelques défis du monde actuel [52-75]
Non à une économie de l’exclusion [53-54]
Non à la nouvelle idolâtrie de l’argent [55-56]
Non à l’argent qui gouverne au lieu de servir [57-58]
Non à la disparité sociale qui engendre la violence [59-60]
Quelques défis culturels [61-67]
Défis de l’inculturation de la foi [68-70]
Défis des cultures urbaines [71-75]

2. Tentations des agents pastoraux [76-109]

Oui au défi d’une spiritualité missionnaire [78-80]
Non à l’acédie égoïste [81-83]
Non au pessimisme stérile [84-86]
Oui aux relations nouvelles engendrées par Jésus Christ [87-92]
Non à la mondanité spirituelle [93-97]
Non à la guerre entre nous [98-101]
Autres défis ecclésiaux [102-109]

Chapitre 3 : L’annonce de l’Évangile

2. L’homélie [135-144]
Le contexte liturgique [137-138]
La conversation d’une mère [139-141]
Des paroles qui font brûler les cœurs [142-144]
3. La préparation de la prédication [145-159]
Le culte de la vérité [146-148]
La personnalisation de la Parole [149-151]
La lecture spirituelle [152-153]
À l’écoute du peuple [154-155]
Instruments pédagogiques [156-159]

4. Une évangélisation pour l’approfondissement du kerygme [160-175]
Une catéchèse kérygmatique et mystagogique [163-168]
L’accompagnement personnel des processus de croissance [169-173]
Au sujet de la Parole de Dieu [174-175]

Chapitre 4 : La dimension sociale de l’évangélisation

1. Les répercussions communautaires et sociales du kerygme [177-185]
Confession de la foi et engagement social [178-179]
Le Royaume qui nous appelle [180-181]
L’enseignement de l’Église sur les questions sociales [182-185]

2. L’intégration sociale des pauvres [186-216]
Unis à Dieu nous écoutons un cri [18 7-192]
Fidélité à l’Évangile pour ne pas courir en vain [193-196]
La place privilégiée des pauvres dans le peuple de Dieu [197-201]
Économie et distribution des revenus [202-208]
Avoir soin de la fragilité [209-216]

3. Le bien commun et la paix sociale [217-237]
Le temps est supérieur à l’espace [222-225]
L’unité prévaut sur le conflit [226-230]
La réalité est plus importante que l’idée [231-233]
Le tout est supérieur à la partie [234-237]

4. Le dialogue social comme contribution à la paix [238-258]
Le dialogue entre la foi, la raison et les sciences [242-243]
Le dialogue œcuménique [244-246]
Les relations avec le judaïsme [247-249]
Le dialogue interreligieux [250-254]
Le dialogue social dans un contexte de liberté religieuse [255-258]

Chapitre 5 : Évangélisateurs avec Esprit

1. Motivations pour une impulsion missionnaire renouvelée [262-288]
La rencontre personnelle avec l’amour de Jésus qui nous sauve [264-267]
Le plaisir spirituel d’être un peuple [268-274]
L’action mystérieuse du Ressuscité et de son Esprit [275-280]
La force missionnaire de l’intercession [281-283]

2. Marie, Mère de l’évangélisation [284-288]
Le don de Jésus à son peuple [285-286]
L’Étoile de la nouvelle évangélisation [287-288]

Commentaires

Une page sur un simple élément du texte, pour taire tous les propagandistes de la parfaite harmonie et continuité entre les deux hommes en blanc vivant au Vatican:

http://benoit-et-moi.fr/2013-III/actualites/leglise-de-franois-et-linculturation.php

Écrit par : ph. martin | mercredi, 04 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Merci pour le lien. Je connais assez bien "Benoît et Moi" et la recherche est toujours intéressante. Après un passage d'interrogation sur notre Pape, l'inflexion ou l'évolution vers la compréhension de son pontificat me semble aller dans le bon sens.

Écrit par : Don Dom | jeudi, 05 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est un site sans pareil et indispensable. Mais ce qui est intéressant ici, c'est la juxtaposition d'extraits de l'exhortation signée par François, avec le discours de Ratisbonne sur la sensible question de l'inculturatuon et du rapport de l'Église à son "milieu" culurel d'origine. Force est de constater que les propos de l'Argentin ne peuvent que réjouir les marinistes et autres progressistes qui tiraient la tronche il y a encore un an...

Écrit par : ph. martin | jeudi, 05 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Juste que son estime pour les idées de Mgr Fellay me laisse très perplexe ....

Écrit par : Don Dom | vendredi, 06 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Dans les temps troublés que nous traversons, on ne peut s'étonner que la Tradition sans compromis, même comprise selon des critères dépassés, puisse attirer. Dommage que la FSSPX reste prisonnière de certaines conceptions étriquées qui l'empêchent de revenir au bercail, avec les nombreuses familles pieuses et riches en vocations qu elle draine. Mais il est aussi vrai que François ne rend pas le chemin aisé avec son dégoût et son incompréhension pour cette classe de fidèles.

Ceci dit je m'étonne que vous restiez de marbre quant au contenu de la page, cette opposition frontale entre le héros du jour et celui d'hier. Un signal d'alarme parmi d'autres en vérité. On voit avec l'episcopat allemand au sujet des divorcés remariés que le style du Saint Père libère certains qui n'en feront bientôt plus qu'à leur tête, avec la bénédiction ou au moins la passivité bienveillante d 'en haut. L'Église selon les critères intelligents et parfaitement équilibrés du préfet Ratzinger et du pape Benoît XVI est en train de sombrer doucement. Même le CEC paraîtra bientôt une vieillerie doctrinale pas assez empreinte de Misericorde et de simplicité joyeuse et évangelique , témoin d'une époque révolue.

La signification du "petit reste d'Israël " risque de trouver une extension inédite dans l'histoire à venir de l'Église.

Écrit par : ph. martin | vendredi, 06 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Ce qui précède relève plus d'un conflit intérieur qui met en jeu la vertu d'Espérance que d'une conviction formelle, mais....

Écrit par : ph. martin | vendredi, 06 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire