Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 11 novembre 2017

Benoît XVI, François et les réseaux sociaux: une nouvelle donne dans la communication

Benoît XVI, François et les réseaux sociaux: une nouvelle donne dans la communication

Unknown-1.jpegJe pense que les intellectuels déforment notre Pape; les fidèles sont plongés dans la confusion. 

Saint Jean Paul II pouvait compter sur Le Cardinal, soit Joseph Ratzinger.

Avec l'humilité et la puissance de sa pensée, il était ce leader intellectuel incontestable, et pourtant contesté. Il donnait le ton. 

Saint Jean-Paul II et les médias traditionnels 

Le monde traditionaliste, minoritaire, peu présent dans les médias mainstream, est cependant très actif sur la toile, là où les gens s’informent d'abord. 

Comme les fidèles au Pape, ou au Magistère, méprisent quelque peu la communication, il y a un champ vide, inoccupé. La nature ayant horreur du vide, les blogs et les sites anti-François, tout en étant très peu, créent un bruit de fond. 

Ont-ils des consignes ? Certainement ...

La vérité ne dépend pas tant du moyen de communication que du contenu. 

Le Pape François et les réseaux sociaux

Unknown.jpeg

Schématiquement et sommairement, il y a une nébuleuse, petite mais puissante, une étoile filante contre le Pape François. 

Avec internet et les réseaux sociaux, il s'opère ce croisement inédit. La toile était un lieu de liberté. Les croyants expliquaient et rapportaient les propos du Pape Benoît XVI.

Cet avènement des réseaux sociaux, un bienfait, tourne à l’avantage de ce petit milieu très actif, qui agit exactement comme quelques journalistes au temps de Benoît XVI.

Les  nouveaux médias fonctionnent justement en étoiles, en réseaux. 

C’est assez paradoxal. François est désormais moins déformé par le milieu dit "mainstream" que par cet agrégat "traditionaliste".

Écrire un commentaire