Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 20 octobre 2017

Le silence de la Vierge de Marie-Laure Janssens ou les pervers narcissiques

 

Le silence de la Vierge de Marie-Laure Janssens ou les pervers narcissiques

Unknown.jpeg

Lien

Cette communauté contemplative avait à sa tête des personnes narcissiques et manipulatrices. Elles avaient une emprise totale, séduisante.

Au lieu de grandir dans la liberté pour devenir un être humain, une personne, une chrétienne, les sœurs étaient devenues psycho dépendantes de leur supérieure, avec la bénédiction du gourou. Le tout justifié par la spiritualité. Une honte ! Les choix n’étaient plus personnels mais ceux de l’autre...

Heureusement, Rome est intervenu. Toutefois les perverses narcissiques ont réussi à passer par dessus.

Il reste une part criminelle: l’abus spirituel. Le droit canon ou le droit civil n'a pas vraiment des moyens de le reconnaître. 

Dieu merci, la foi, l’espérance et la charité ne nous obligent ni au silence, ni à l’abbandon de la recherche de la justice et de la vérité. L’Eglise est Sainte, bien qu’elle enferme des pécheurs, des corrompus, des pervers.

Parlons ! pour que plus jamais des jeunes épris de Dieu ne tombent dans ce genre de communautés sectaires, destructrices et orgueilleuses.

Les déviances que j'ai repérées:

- la supérieure répond seule de la vocation. Or, la décision appartient d'abord à la personne, avec le discernement de l'Eglise. Le oui de l'Eglise est comme un écho du oui de l'appelée. 

- l'isolement, afin que la personne se taise. La moindre critique constructive devient un manque à la charité. Or le sens critique fait partie de la Charité. 

- le croisement entre le for externe ( ce qui se voit ) et le for interne ( la confession ). Une supérieure ne doit jamais avoir accès au for interne. Sinon cela devient un totalitarisme. Même une religieuse doit toujours suivre la voix de sa conscience. 

- l'orgueil: penser que la communauté sauve l'Eglise. C'est exactement l'inverse. Le Christ sauve. 

- le culte de la personnalité. Un fondateur n'est pas canonisé de son vivant. Il devient une sorte de gourou avec ses sbires.

- au lieu d'être un intermédiaire entre l'âme et le Christ, la communauté ou la supérieure deviennent des idoles. 

- dans certains secteurs de l'Eglise, la formation humaine et psychologique est lacunaire. Il faut repérer rapidement les personnalités pervers narcissiques ( détecter, comprendre, agir )

- discerner entre ce qui relève de la nature humaine ( psychologie, maladies ... ) ou du spirituel. L'anthropologie de Saint Thomas d'Aquin est éclairante. Pour la personne, ce qui relève de la nature se soigne par la nature ( médecine, médicaments... et non pas par la lunule du Saint Sacrement ) ce qui relève de la grâce se guérit par la prière, les sacrements. 

- les abus sont recouverts par "l'enseignement de l'Eglise catholique". 

- l'auteur des abus compte sur le silence de sa victime. Or parler est crucial, un impératif salutaire. Il faut que la victime soit reconnue comme telle, qu'une personne de la hiérarchie ecclésiale écoute son témoignage et le valide entièrement «  oui, Madame vous avez été manipulée ». Pour certains, les scandales doivent être tus. Or, le scandale c’est plutôt le silence . La souffrance est  comme doublée si elle  n’est pas reconnue. 

- enfin, la communauté devient auto-référentielle. Or, l'Eglise possède une richesse qui vient de la sagesse de tant  de saints et de saintes. La fermeture à cette universalité devient sectaire. 

 

Lien: Pascal Ide, les manipulateurs, détecter, comprendre, agir

3342091311.79.jpeg

Lien

Commentaires

En refermant ce livre lu d'une seule traite, j'ai eu comme une sensation de malaise et d'écoeurement devant une telle ignominie!

Ce système pervers "l'amour d'amitié mis en place par le fondateur de cette communauté , le père MDP était insoutenable et cruel pour les jeunes novices de la communauté.

Je cite Marie Laure:

"Alors que notre père fondateur avait forgé le concept de "l'amour d'amitié" , autour duquel TOUTE NOTRE VIE DEVAIT s'articuler , dans la pratique, dans notre vie fraternelle entre soeurs, il fallait entrer dans un grand dépouillement."
"Ce concept n'a pas aidé à la maturité intellectuelle et affective des jeunes et des profès et a pu conduire à une certaine confusion évoluant chez certains vers une justification , plus ou moins affirmée
des conduites douteuses dans le domaine de la chasteté, de l'amour d'amitié devenant alors une théorie sinon une idéologie."

Système de cloisonnement qui ne pouvait en aucun cas faire appel à la grâce d' une autre soeur qui aurait pu vous aider.
les relations avec l'extérieur étaient régulées car "parler de nous , ce n'était pas notre vie".Il n'y avait aucun partage d'où une grande solitude, "cachées en Dieu"....

A la page 186 on peut lire que le père MMZS avait un rôle de conseiller auprès de la soeur Marthe .

"Soeur Marthe nous rapportait en temps réel les marques de soutien de plusieurs évêques, et s'entretenait au téléphone avec un canoniste éminent à Rome, ou encore avec le père MM Zanottti Sorkine , un prêtre très charismatique auteur d'une chanson d'hommage au père fondateur "père marie-Do".

Plus loin à la page 283 le père MMZS est encore désigné pour soutenir bec et ongles le père MDP dans une homélie du 26 mai 2013 lançant en chair

" Mais quand allons nous la boucler sur les agissements des autres?
Que le monde fasse ce travail de fouineur pour casser l'église et blesser le Christ, c'est son affaire, rien de nouveau sous le soleil".

Il prend la défense du père MDP et ignore les victimes ce qui est abject de la part d'un prêtre en chair.

Le père ZS vient de prendre la tête d'une communauté à Paris "Les Auxiliaires laïcs consacrés le coeur de Jésus avec l'autorisation de Mgr Pontier.....
A suivre...

Écrit par : Elisabeth | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Lorsque le Père ZS a prêché à Marseille, afin de se la boucler, je fus très choqué. Je le suivais et le lisais volontiers. Depuis ces paroles, j'ai compris ... On ne peut pas abuser à ce point. Si Rome et les supérieurs ont dû communiquer sur ces actes contraires à la chasteté, alors nous devons en prendre acte. Cela fait mal, mais la vérité est toujours une libération.

Heureusement que l'auteur de livre a gardé la foi. Mais à quel prix ? Il faut que nous fassions des efforts dans la formation psychologique afin de détecter les personnes narcissiques et perverses, car elles font un tord considérable. Merci Elisabeth.

Écrit par : Don Dom | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

"Depuis ces paroles, j'ai compris ..." Vous avez compris quoi ??

Sauf erreur de ma part, dans le cas du Père MDP, on parle d'actes contraires à la chasteté et non d'agressions sexuelles. Dans ce cas là, je trouve normal de réagir face à ceux qui veulent balayer tout l'héritage de ce prêtre.

Et sinon, ce livre décrit beaucoup de comportements pratiqués dans les monastères "classiques" (remise de sa volonté dans les mains de son supérieur / du Père Abbé, etc.). Qu'en pensez-vous ?

Écrit par : Werber | lundi, 23 octobre 2017

Un soupoudrage de foi catholique ...

Si le Père ZS dit qu’il faut se la boucler ? Il ne dit pas que ces faits sont faux ... sauf ne rien dire. En effet, pas de viol ni de pedophilie... mais des actes contraires qui ont blessé.

Écrit par : Don Dom | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Pour Werber: faites un tour sur le site de l'AVREF "le livre noir de la cté st Jean", vous aurez une petite idée...mais après regardez un bon Louis de Funes pour vous détendre!!!
Merci Don Dom pour cette analyse du livre de ML Janssens que j'ai lu également d'une traite d'autant plus que j'ai une filleule concernée. Ce livre est éclairant car à l'époque j'écoutais ses parents très remontés contre l'intervention des évêques concernés sans vraiment comprendre ce qui se jouait réellement. C'est finalement le premier témoignage que l'on peut avoir qui à la fois donne une lumière sur cette emprise manifeste des supérieures, et en même temps souligne la mauvaise communication sur l'intervention de l'Eglise qui malheureusement a abouti à cette scission. Espérons que les familles des soeurs "Stella Maria Matutina" lisent ce livre...ce n'est pas gagné...

Écrit par : Anne | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Les hommes et les femmes d’Eglise doivent être des personnes de confiance. Je suis comme vous scandalisé par ces abus. Je connais une fille qui est entrée chez les sœurs apostoliques de Saint Jean, d’une famille formidable. Elle s’est lancée avec confiance et joie intérieure. Que dire à ses parents qui ont fait des sacrifices pour sa vocation ?

Il y a des manipulateurs dans certains secteurs de l’Eglise. La prière peut aider et la confiance dans la Providence aussi. Mais cela se joue au niveau humain, psychologique. On doit absolument empêcher que des personnalités narcissiques arrivent à des postes de leadership. On voit des terribles dégâts que cela engendre.

Pour tout dire, j’ai pensé également à quitter l’Eglise car j’ai rencontré ce genre de personnes toxiques. C’est la lecture de Joseph Ratzinger qui m’a gardé dans la sainte Église catholique apostolique et romaine. Car y ai trouvé la Vérité, et la Personne de Jésus.

Aussi si je peux petitement aider les personnes à recevoir des informations fiables et véridiques, afin de rester fidèle ou de s’approcher de la lumière

Écrit par : Don Dom | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

alors j’aurai rempli ma vocation reçue le jour de mon ordination.

Nous sommes tous pécheurs mais pas corrompus. Et encore moins pervers narcissiques.

Écrit par : Don Dom | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Merci pour votre témoignage personnel. On ne peut que rendre grâce lorsqu'on arrive à se dégager de relations toxiques...
Prions vraiment pour ces petites soeurs de Maria Stella Matutina qui ont suivi aveuglément leur supérieure et "à qui on ne peut rien reprocher d'autre que d'avoir fait trop confiance à leurs soeurs aînées"(dixit MLJ). A l'étranger où elles sont actuellement, elles semblent heureuses...Le déni est vraiment très fort et la prise de conscience sans doute bcp trop douloureuse ou totalement empêchée...à tel point que je finis par me demander si elle est nécessaire...

Écrit par : Anne | mercredi, 25 octobre 2017

Un grand Merci Don Dom pour votre éclairage personnel qui permet de mieux vous connaître.
Malgré cette épreuve ,vous avez gardé la Foi au milieu des loups , elle vous a redressée et a fait surgir la lumière au plus profond de vous-même :le Christ Sauveur.

Il y a un tel mur d'inertie, de mauvaise foi dans le système de l'église, jusqu'à dire qu'il faut accorder la miséricorde et la bénédiction à des religieux déviants, il y a matière a se révolter et affaiblir sa Foi.

L'église a une responsabilité dans ce qu'elle apporte comme crédit à l'enseignement dans les communautés et dans le cas de saint Jean c'est une grave erreur. On est tombé très vite dans des dérives d'emprise et d'oppression diligentées par les soeurs Marthe et Alix avec la méthode "l'amour d'amitié".

Bien qu'il y ait eu une révision canonique du système MDP, quand vous allez sur le site de la communauté il y a toujours la photo du fondateur.
Comment faire table rase en évoquant toujours la racine du mal?
Donc, rien de nouveau ni sur la forme, ni sur le fond et elle dépend toujours de l'évêque d'aucun, Mgr Benoît que l'on voudrait bien entendre, c'est lui qui détient tous les dossiers.

http://www.stjean.com/le-pere-md-philippe

Marie Laure est une femme très équilibrée et forte par sa Foi pour s'être sortie de cet enfer . Elle a donné avec succès un coup de pied dans la fourmilière encore faut -il qu'elle soit écoutée par l'église, par les personnes qui vivent dans ces communautés malsaines , dégénérées par les enseignements qui y sont distillés.

"Vous les reconnaîtrez à leurs fruits.
Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou les figues sur des chardons?"
Matthieu 7:16

Écrit par : Elisabeth | mardi, 24 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

C’est un peu le phénix qui renaît de ses cendres ... le narcissisme est puissant

Écrit par : Don Dom | jeudi, 26 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

https://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Actualite/France/Rome-demande-famille-Saint-Jean-poursuivre-avec-fermete-reforme-2016-07-12-1200775406

Un complément d'informations sur les soeurs dissidentes de saint Jean en 2014.
Elles ont formées une communauté "Maria Stella Matunita"
dans le diocèse de San Sebastian en Espagne.

http://www.caridad.fr/fr/17-portfolio-details/211-la-communaute-stella-maria-matutina

Écrit par : Elisabeth | jeudi, 26 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Une interview vidéo de Marie-Laure Janssens qui résume sa vie sous emprise dans son livre. "Le silence de la Vierge"

https://www.youtube.com/watch?v=JT4dFMVJjbA

Écrit par : Elisabeth | jeudi, 26 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire