Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 06 novembre 2016

Manipulateurs, les personnalités narcissiques, détecter, comprendre, agir par le Père Pascal Ide

Unknown.jpegManipulateurs, les personnalités narcissiques, détecter, comprendre, agir par le Père Pascal Ide

(Lien Famille Chrétienne)

La météo médiatique pour l'Eglise catholique est sombre et agitée. A l'heure des révélations, des déballages d'abus, de manipulations, de scandales de toutes sortes, le livre du Père Pascal Ide arrive à point nommé.

C'est un manuel qui remet le spirituel à sa juste place pour laisser les failles humaines transparaître et entrer dans les méandres et les travers humains des personnalités narcissiques (PN). Cette maladie touche toutes personnes de tous les milieux, jusque dans l'Eglise et pas seulement parmi les prêtres, mais dans les paroisses, les groupes de prières, les communautés, bref les chrétiens. 

Le silence, la discrétion, l'onction clérical, la peur du scandale, de salir la sainteté de l'Eglise ont souvent été un piège mortifère, surtout pour les victimes des PN. Le Père Pascal Ide en parle de manière fort mesurée, très équilibrée, en offrant des critères objectifs.

Le livre ne traite par contre pas du profil psychiatrique du pédophile. Cependant, on peut y voir une certaine manipulation qui eut comme résultat de nier les témoignages, de botter en touche, pour parvenir à ce que les premières persécutions chrétiennes n'avaient même pas réussi à faire. Le mal est dans l'Eglise. Pas étonnant, à la suite du chemin de croix du Colisée du Cardinal Ratzinger, que notre Pape François exhorte les chrétiens par des discours "piquants". Il y a urgence. 

Le propos est limpide: comment reconnaître les PN ? comment s'en protéger ? faut-il divorcer d'un conjoint narcissique ? comment éviter que des personnalités narcissiques n'accèdent à des postes de responsabilité ecclésiale ?

De l'adoration de Dieu, à la contemplation du moi

Unknown-1.jpegUn jour, alors qu'il s'abreuve à une source après une dure journée de chasse, Narcisse voit son reflet dans l'eau et en tombe amoureux. Il reste alors de longs jours à se contempler et à désespérer de ne jamais pouvoir rattraper sa propre image. Voilà pour la mythologie grecque. 

Deux amours ont fait deux cités : l’amour de soi jusqu’au mépris de Dieu, la cité terrestre, l’amour de Dieu jusqu’au mépris de soi, la cité céleste aurait peut-être dit Saint Augustin. 

L'Eglise catholique, tout en invitant à s'aimer soi-même, renvoie à tout autre qu'à l'admiration du Moi.

"Comment se fait-il que des fondateurs de congrégations ou de communautés puissent être des manipulateurs ? comment le fondateur les Légionnaires du Christ, le Père Marcial Maciel Degollado (1920-2008) soit reconnu depuis le 5 février 2009 coupable de nombreux crimes ? Un site le présente, excusez du peu, comme "pervers sexuel, pédophile, bisexuel, psychopathe, morphinomane, faussaire, plagiaire, usurpateur d'identité, menteur, manipulateur, intriguant, incestueux, escroc, voleur, criminel, apostat et sacrilège ?". Il mourut sans recevoir les sacrements. Ces crimes avaient commencé à l'âge de 18 ans ! 

Pourquoi plusieurs Papes, dont Saint Jean-Paul II, ont-t-il été aveuglé par le P. Maciel ?

En France, quelques manipulateurs sont connus: 

Le diacre Philippe Madre des Béatitudes, beau-frère du fondateur Ephraïm, sous le coup d'une condamnation ecclésiastique pour abus sexuel et financier répétés. Il est désormais privé de l'état ecclésiastique. Il fait aussi l'objet d'une enquête de la justice civile. Quelques signes donnent à penser Philippe Madre est une personnalité narcissique. Comme premier modérateur général de la communauté, soit disant psychologue, médecin et accompagnateur, il avait accès à l'intégralité des dimensions d'une personne, physique, psychologique, spirituelle et communautaire.; cela explique l'emprise profonde qu'il pouvait exercer sur les personnes. Il était entouré de soeurs fascinés par ses charismes et en excluait les autres. Il n'a jamais reconnu ses torts et s'estime victime d'un complot. 

Frère Ephraïm, le fondateur des Béatitudes, a par contre reconnu ses graves manquements sexuels, en particulier avec des soeurs, et même une jeune fille mineure. Son prestige, sa séduction, ses discours soit disant mystique ont couvert des graves entorses à la morale évangélique. Epharaïm fut relevé du ministère diaconal et a dû quitter la communauté en 2008, mais il a continué à donner des sessions, sans aucun mandat ecclésial. 

Le Père Thierry de Roucy, ancien supérieur général des Serviteurs de Jésus et de Marie d'Ourscamp entre 1988 et 2001, surtout connu comme fondateur de Points-Coeur, a été reconnu au cours d'un procès de 7 ans, de délits de d'abus de pouvoir, d'abus sexuels et d'absolution de complice le 21 juin 2011. Les faits remontent à 1996-1997 et le Saint-Siège a reconnu la sentence. Le procès étant encore sous secret pontifical, nous manquons d'informations. Mais avec les faits, et d'autres, et la profonde division entre partisans et adversaires semblent devoir être mis sur le compte d'une personnalité manipulatrice (PN). 

Le Père Marie-Dominique Philippe (1912-2006), fondateur de la Communauté de Saint-Jean, a affecté beaucoup de monde. Le frère Thomas Joachim, actuel prieur général de la communauté à informer que leur fondateur "avait parfois posé des gestes contraires à la chasteté" à l'égard de plusieurs femmes adultes qu'il accompagnait. Le Père Ide parle d'emprise et pense qu'un expert devrait se prononcer sur la possibilité de voir le Père Philippe être une personnalité narcissique. 

Une visite canonique a été faite, à partir de 2015, dans la famille monastique de Bethléem, de l'Assomption de la Vierge et de saint Bruni, plus connue sous le nom des "Soeurs de Bethléem". Comme toujours, tout part de témoignage nombreux, qui font état de manipulations. Lorsqu'on efface la distinction entre for interne et externe permet de démasquer une personnalité manipulatrice". 

Le grand mérite de ce livre est de ne pas cacher les drames, en recherchant à donner une formation médicale, humaine et spirituelle afin de détecter, comprendre et agir. Pour l'auteur, le Saint Pape Jean-Paul II n'a par exemple pas forcément bénéficié d'une formation spécifique et médicale en psychiatrie. En Pologne, les communistes fabriquaient d'ailleurs des faux dossiers pédophiles contre les prêtres. Le discernement fut donc fort difficile. 

L'ouvrage présente, explique et décline soigneusement les différentes personnalités narcissiques, par des cas concrets, d'une personnalité manipulatrice séductrice, d'une autre manipulatrice victimaire ou manipulatrice dictatrice, ou d'une personne qui n'a que des procédés manipulatoires, sans pathologie d'un pervers narcissique. 

La volonté de Pascal Ide est de donner des réponses aux questions qu'on lui pose: "pensez-vous qu'untel est un pervers narcissique ?". Le Père Ide, docteur en médecine, en philosophie et en théologie, parle également de son expérience envers des PN et dit avoir subi leur toxicité. Il invite d'ailleurs à s'interroger soi-même, en distinguant bien des traits manipulateurs (possibilité de conversion) et personnalité manipulatrice, jusqu'au pervers narcissique (si structurelle, incurable). 

Une personnalité narcissique ? étymologie des termes

L'étymologie de pervers narcissique (Wikipedia, article très complet) est transparente: le verbe français "pervertir, qui est apparu en français, d'abord sous la forme "purvertir" vers 1120, vient du latin pervertire, "mettre sens dessus dessous" ou " faire mal tourner". Il a peu à peu pris le sens moral dans le latin chrétien: falsifier (un texte) ou corrompre (un esprit). il est ensuite passé en français avec un sens moral de "convertir au vice", "changer (faire tourner le bien en mal". Avec Freud, il désigne une déviation sexuelle. Le sens employé en psychanalyse est bien-sûr pathologique mais ne désigne pas systématiquement une pathologie de la sexualité ou un abus. 

En 1998, Marie-France Hirigoyens a fait émerger la nation de "harcèlement moral", ce qui a conduit à un exploit par la rapidité, la promulgation d'une loi condamnant cette pratique dans le cadre professionnel. 

Le sens du terme s'est étendu à la violence perverse du quotidien, soit vie conjugal, familiale et scolaire. 

Les Anglos-Saxons parlent de mobbing (to mob, molester) ou bullying (to bully "intimider", ""malmener ou de "harassment, harcèlement, tracasserie). Une PN pratique habituellement et obligatoirement du harcèlement moral. 

Le terme "manipulation" vient du latin médiéval manipulera "conduire par la main", au sens propre "manier avec soin" et au sens figuré "conduire un psychisme là où il ne veut pas". Le sens figuré pose le problème de la liberté de la personne manipulée. 

Pascal Ide nous prend par la main avec grand soin pour nous faire visiter soigneusement les origines, les causes, les critères de discernements, les manière d'agir et de répondre aux manipulations et aux PN, en parlant du cinéma, de la littérature, de la politique, de l'art. Bien des personnalités historiques sont aussi analysées. 

La personnalité narcissique ou l'image cosmique du trou noir

Unknown.jpeg"La personnalité narcissique est, pour prendre une image, un trou noir. Elle brille mais n'illumine pas. En cosmologie, le trou noir est défini comme une étoile d'une telle intensité qu'elle avale tout, et ne donne rien en retour, ni  matière, ni lumière.

Il en va de même pour une personnalité narcissique: d'une côté, elle ne cesse de nourrir son ego, d'étancher sa soif jamais assouvie d'être reconnue, d'être au centre; de l'autre, elle ne pose jamais d'acte totalement gratuit, mais ce qu'elle paraît offrir de la main droite, comme gratification, gratitude ou cadeau, elle entend le récupérer de la main gauche en flatterie, compliment marque d'admiration (par exemple, comme tu es généreux").

Et si elle ne récupère pas sa dose en gratifications narcissiques, elle fait d'amers reproches à celui à qui elle estime avoir donné quelque chose, voir elle l'exclura. La PN est ce soleil noir qui avale et ne redonne rien, n'envisageant de relations que centrées sur elle. Paul-Claude Cacamier parle d'un "fantasme d'auto-engendrement": le narcissique se serait fait tout seul, sa dette est donc nulle et son crédit (la dette que l'autre a envers lui) infini". 

Bien qu'il présente un moi fragile, la PN a un ego surdimensionnée. Elle a un idéal de soi élevé, tyrannique: idéal de perfection, d'infaillibilité, de pouvoir. Il est en permanence satellisé autour de son nombril. 

Enfin il y a la côté pervers, l'absence totale d'empathie, auquel s'ajoute le sadisme. Une PN jouit de voir souffrir l'autre et de la faire souffrir: physiquement, en la battant: psychiquement en l'humiliant, en détruisant son image. 

L'Eglise est sainte, malgré les pécheurs qu'elles renferment

Unknown-2.jpegLa lecture de se livre s'impose. Au sortir la seconde guerre mondiale, l'Eglise disait: "Plus jamais ça". Alors que l'Eglise a passé médiatiquement par un laminage assez conséquent avec des affaires cachées qui sont venues heureusement à la surface, les évêques, les curés, les responsables, et tous les chrétiens doivent être formés et informés pour que les victimes des PN puissent aussi être reconnues. Dans l'Eglise aussi "plus jamais ça". 

Tout en provoquant une souffrance, les propos de Pascal Ide ne sont cependant pas déprimants et ne sont pas accusateurs. La foi en l'Eglise est toujours présente: "l'Eglise qui renferme en son sein des pécheurs, qui est sainte, et, en même temps doit toujours être purifiée, recherche sans cesse la pénitence et le renouvellement" (Concile Vatican II).

Jacques Maritain et le Cardinal Journet du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg sont également convoqués dans les réflexions. Dans l'Eglise du Verbe incarné, le chrétien ne désire que tourner les personnes vers la relation à un autre que soi, Jésus-Chirst, vrai Dieu et vrai homme. 

Jacques Maritain distingue la Personne de l'Eglise et son personnel. Autrement dit, la Personne de l'Eglise est sainte, mais pas toujours son personnel. Voilà pourquoi on peut y rencontrer des PN. Mais l'Eglise est remplie de saints et des saintes et les conseils sages, prudents et fermes de Saint Benoît, de Saint Thérèse d'Avila et même de Pierre Goursat finissent par donner une espérance dans la possibilité d'avoir des responsables formés pour gérer et assainir ces situations corrompues.

Pascal Ide, Manipulateurs. Les personnalités narcissiques; détecter, comprendre, agir. Editions Emmanuel, 2016 - 260 pages. 

Commentaires

Merci de relayer un tel ouvrage que je vais m’empresser de lire. Son propos me paraît en effet très important – et à propos ;-)) – pour parvenir à se donner les outils disponibles actuellement qui permettront de faire face avec intelligence et discernement à des problématiques malheureusement très réelles à l’intérieur de l’Eglise. Grâce à l’action du collectif « La parole libérée », de grands progrès sont en cours au sujet de la pédophilie dans l’Eglise et cela est très crucial, tant ses ravages sont immenses, l’enfant étant encore malléable et sans défense. Mais récemment, je me disais qu’il ne faudrait pas perdre de vue ce qui s’est passé – et peut-être dans certains cas se passe encore – dans les communautés où des personnalités jouissant d’une grande aura, voire d’un charisme fondateur, ont installé des relations d’emprise allant parfois jusqu’à l’abus sexuel. Or, ces personnes passent très souvent à travers les mailles du filet car, d’une part elles tirent parti de l’admiration – l’idolâtrie – qu’elles suscitent mais d’autre part, elles ont l’intelligence perverse de ne passer à l’acte qu’envers des personnes devenues majeures – ne se compromettant ainsi pas dans un délit de pédophilie – et même de commettre des actes tout ce qu’il y a de plus sexuels mais sans pénétration – prétendant par là éviter l’accusation de viol. Ayant été au contact en deuxième ligne de telles affaires, j’ai rencontré à travers elles une souffrance qui m’a fait beaucoup évoluer, mais j’ai également été consternée par le manque de clairvoyance, de discernement, de la plupart des responsables d’Eglise, voire la cruauté de certains (il me semble cependant que la Suisse soit en Europe la plus avancée en la matière). J’espère que ce livre de Pascal Ide propose enfin des repères clairs et accessibles mis à la disposition des gens d’Eglise pour qu’ils ouvrent les yeux et agissent. Et je ne peux m’empêcher de suggérer que l’Eglise réfléchisse à la nécessité de la séparation des pouvoir en son sein : comment un évêque, qui est juge et partie pourrait, à la base, mener des actions équilibrées en pareils cas ? Ceci d’autant plus, comme l’exemple de Marcial Maciel avec saint Jean-Paul II le montre tragiquement, que ceux qui détiennent toute l’autorité sont précisément la cible du génie de séduction manipulateur de ces personnalités perverses narcissiques, les plaçant parmi les moins bien placées pour y voir clair.

Écrit par : Anne | lundi, 07 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Merci pour votre commentaire. Le livre tombe à point nommé. Certes, il ne traite pas du profil psychiatrique et maladif du pédophile, mais analyse fort bien les manipulations et comme vous le dites les personnalités narcissiques. Un livre à lire, équilibré, dont la lecture fait tout de même souffrir, mais qui n'enlève pas la foi. En ce jour de prière et de jeûne pour les victimes, c'est le moins que l'on puisse faire.

Écrit par : Don Dom | lundi, 07 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Enfin plus de tabou pour les dérives narcissiques de certaines personnalités dirigeant des communautés mais qui continuent malgré tout à faire des dégâts!

Il existe plusieurs organismes prêts à défendre les victimes et des sites que l'on peut consulter pour informer des dangers que représentent la manipulation des personnes.

Un travail d'informations important du diocèse du Mans par le père Auzenet

http://pncds72.free.fr/300_00_eglise.php

http://pncds72.free.fr/150_pervers.php

http://pncds72.free.fr/307_7_fondateur_venere.php

http://pncds72.free.fr/2200_liens.php

Écrit par : Elisabeth | mardi, 08 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire