Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 02 octobre 2017

Le Nobel de la Paix au Pape François ?

Le Nobel de la Paix au Pape François ?

Aleteia

web2-general-audience-27-sept-2017-pope-francis-antoine-mekary-21.jpg

Commentaires

Ce serai cocasse que le porte parole de Celui qui n'est pas venu apporter la paix sur la terre mais le glaive, ... reçoive le prix Nobel de la paix de la part du monde.

Matthieu 10.34. Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée.
35 Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère;

François, ou comme le dit Socci : "Jésus II",... le retour, en mieux que l'original :-))

Écrit par : P.F | mardi, 03 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Les générations futures qui auront vu le résultat catastrophique de son appel à l'immigration de masse- c'est à dire 70% d'hommes bien portant- jugeront de ce choix.

Écrit par : Guy | mardi, 03 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Socci ? Un théoricien du complot, qui cherche sans doute à se faire remarquer en se distinguant ... s'opposer pour se poser. Le glaive ? La guerre ? C'est une manière de Jésus de s'exprimer, à remettre dans son contexte, soit que ceux qui veulent être fidèles seront persécutés.

Écrit par : Don Dom | mardi, 03 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Je vous laisse à vos certitudes concernant Socci.

Pour ce qui est de : "C'est une manière de Jésus de s'exprimer, à remettre dans son contexte, soit que ceux qui veulent être fidèles seront persécutés."

Parfaitement d'accord avec vous, les fidèles ont été jeté aux lions pour avoir refusé de brûler un bâton d'encens à Jupiter (de vrais fauteurs de trouble). Tout le contraire de ce qu'on nous explique actuellement, il faut faire des ponts, des ponts et des ponts, oeucuméniques et tout le bazar.

Si les premiers chrétiens avaient suivi les recommandations actuelles, on prierait le crédo : "Je crois en Dieu le père, et en ses fils, Jupiter, Jésus, Apollon, Neptune, etc."

Ni Jésus, ni les fidèles sans concession qu'ont été nos héroïques martyres, n'auraient jamais reçu un tel prix Nobel.

Écrit par : P.F | mercredi, 04 octobre 2017

François ne dit pas de créer des ponts avec le Mal, avec le diable, il le dénonce toujours...

Pour la société oui ... aller vers les autres, sortir ... pas avec les terroristes ...

Écrit par : Don Dom | mercredi, 04 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Voui..., il dit quand-même que grosso-modo, sans trop chipoter aux entournures, on a tous les même Dieu, et que Dieu n'est pas catholique...

J'aurai bien vu un chrétien des premier siècle tenir le discours : "On a une représentation différente de Dieu, mais on adore tous l'être suprême, c'est cela l'important, ne nous fâchons pas pour si peu, donnons-nous la main et youplaboum".

:-/

Écrit par : P.F | mercredi, 04 octobre 2017

Écrire un commentaire