Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 22 septembre 2017

La maladie de la discussion et des querelles de mots

images-1.jpeg

Il ne sort de tout cela que rivalités, discordes, insultes, soupçons malveillants, disputes interminables de gens à l'esprit corrompu ...

Saint Paul

La maladie de la discussion et des querelles de mots

images.jpegLe Pape François n'est pas le Pape légitime; il change la doctrine de l'Eglise notamment sur la mariage, en créant un nouvel institut Jean-Paul II.

Avec Amoris Laetitia, François a opéré une rupture avec la tradition de l'Eglise ... 

Les Saintes Ecritures viennent à notre secours: 

Vendredi 24ème semaine du temps ordinaire. Saint Paul:

Fils bien-aimé, je t'ai dit ce que tu dois enseigner et recommander. Si quelqu'un enseigne autre chose, et ne s'attache pas aux paroles solides, celles de notre Seigneur Jésus Christ, et à l'enseignement vraiment religieux, un tel homme est plein de lui-même, il ne sait rien, c'est un malade de la discussion et des querelles de mots.

Il ne sort de tout cela que rivalités, discordes, insultes, soupçons malveillants, disputes interminables de gens à l'esprit corrompu, qui, coupés de la vérité, ne voient dans la religion qu'une source de profit.

Certes, il y a un grand profit dans la religion si l'on se contente de ce que l'on a. De même que nous n'avons rien apporté dans ce monde, nous ne pourrons rien emporter. Si nous avons de quoi manger et nous habiller, sachons nous en contenter.

Ceux qui veulent s'enrichir tombent dans le piège de la tentation ; ils se laissent prendre par une foule de désirs absurdes et dangereux, qui précipitent les gens dans la ruine et la perdition. Car la racine de tous les maux, c'est l'amour de l'argent. Pour s'y être livrés, certains se sont égarés loin de la foi et se sont infligé à eux-mêmes des tourments sans nombre. Mais toi, l'homme de Dieu, évite tout cela ; cherche à être juste et religieux, vis dans la foi et l'amour, la persévérance et la douceur. Continue à bien te battre pour la foi, et tu obtiendras la vie éternelle ; c'est à elle que tu as été appelé, c'est pour elle que tu as été capable d'une si belle affirmation de ta foi devant de nombreux témoins.

Commentaires

Hé bien, c'est la première fois que je lis de votre plume une critique fondée du pape régnant (par l'intermédiaire de Saint Paul, certes, mais c'est déjà un début) :

"Fils bien-aimé, je t'ai dit ce que tu dois enseigner et recommander. Si quelqu'un enseigne autre chose, et ne s'attache pas aux paroles solides, celles de notre Seigneur Jésus Christ, et à l'enseignement vraiment religieux, un tel homme est plein de lui-même, il ne sait rien, c'est un malade de la discussion et des querelles de mots.
Il ne sort de tout cela que rivalités, discordes, insultes, soupçons malveillants, disputes interminables de gens à l'esprit corrompu, qui, coupés de la vérité, ne voient dans la religion qu'une source de profit."


La description exacte du magistère liquide d'aujourd'hui, flou, plein de mots (180 pages d'exhortation dont les passages nécessitant le plus de clarté sont les plus flous), et on voit le résultat, exactement ce que St-Paul a prédit : ...rivalités, discordes, insultes, soupçons malveillants, disputes interminables, etc.

Écrit par : P.F | vendredi, 22 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

P.F ... pfff .... vous voulez que je réponde ? Autant faire comme Paul et Barnabé: vous irez là, et moi par ici ... impossible de dialoguer ... désolé

Écrit par : Don Dom | vendredi, 22 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Non, c'était inutile de répondre, St-Paul est clair, il ne parle ni de Benoît XVI, ni du card. Burke, ni des autres théologiens très clairs qui enseignent les paroles solides de NSJC et ce que l'Eglise leur a appris.

Écrit par : P.F | vendredi, 22 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

J'ai eu la grâce d'être lecteur à la messe aujourd'hui. En lisant, je n'ai pu m'empêcher de penser au pape et à la crise ecclésiale invraisemblable et dans laquelle nous sommes plongés.

Bien sûr aucun de nous n'est exempt de péché. Mais Jésus dit aussi "malheur à l'homme par qui le scandale arrive."(Mt 18:7)

Il nous faut beaucoup prier pour le pape et les uns pour les autres. Tout laisse à penser qu'en cette année qui marque le centenaire de Fatima et de ses sévères avertissements, Satan a réclamés notre génération pour nous cribler comme le froment (Lc 22:31). Les événements s'accélèrent et un châtiment nous pend au nez.

Écrit par : Ph. Martin | vendredi, 22 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Pfiou ils sont balaises au niveau présence web les "insoumis"... pourvu qu'ils n'arrivent jamais à la "présidence de la république"...

J'aime bien la réponse appropriée de Don Dom : " pff"

lol mdr

Écrit par : remix | vendredi, 22 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire