Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 08 mai 2017

Petites nouvelles romaines

Unknown-16.jpeg

Après deux journées passées pour l'assermentation des 40 nouveaux gardes suisses, au coeur du monde catholique, je profite de publier quelques petites précisions sur le pontificat de François:

Le Pape François aurait deux visages, deux faces ou deux manières d'agir ?

Unknown-17.jpegL'évêque de Rome serait comme la lune, avec sa face cachée. François parle beaucoup de douceur, de bonté, de Miséricorde ou du rôle néfaste des ragots, des bavardages. Par contre, dans son gouvernement de la curie romaine, le souverain pontife serait brutal, s'appuyant sur les dénonciations des uns ou des autres. 

Chacun se souvient par exemple du licenciement du commandant de la garde suisse ou du renvoi de prêtres travaillant dans une congrégation renvoyés sans ménagement. 

Il n'en est rien. Le visage de François est tellement transparent. Cela reflète un homme sans aucune hypocrisie. Dans chaque cas, le Pape a rencontré en tête à tête les personnes pour proposer soit une solution soit une demande claire de changement d'attitudes. Après un peu de temps, une fois confronté à des non-respects des demandes acceptées réciproquement, il tranche avec exigence. Toutefois, tout a été clarifié en amont. 

François veut un accord avec Ecône, la Fraternité sacerdotale Saint Pie X fondée par Mgr Lefevbre

Unknown-18.jpegLe Pape François a les médias et l'opinion publique dans sa poche. Il peut tout dire, sans risquer une polémique mondiale. Un changement à 180 degrés en regard de Ratzinger.

Tout comme Saint Jean-Paul II ou Benoît XVI, il veut colmater la brèche du schisme causé par la frange intégriste. Cela lui tient à coeur, il veut obtenir un accord doctrinal et une structure juridique, certes pas à n'importe quel prix. Il pèsera de tout son poids pour que la FSSPX soit doté d'une structure canonique telle que la prélature personnelle. La seule inconnue ? Le temps que cela prendra pour y parvenir. 

Durant son gouvernement à Buenos Aires, il a toujours gardé des contacts avec les prêtres de la Fraternité. La reconnaissance de la validité de la confession et du sacrement du mariage pour les prêtres officiant dans la FSSPX n'est donc pas étrangère à ce rapprochement. 

Le Pape François et Medjugorje

Unknown-19.jpegLe Pape François procède avec un grand sens pastoral. Comme la décision de non-reconnaissance fera des vagues, le Pape préfère de montrer son affection sincère et profonde pour les pèlerins.

Il veut que l'Eglise soit une Mère aimante. Les grâces reçues sont souvent vraies et authentiques, sans que cela ai un lien quelconque avec la véracité des apparitions mariales. Au bout du chemin, Medjugorje restera un lieu spirituel, mais sans aucun lien avec les apparitions ou les voyants.  

 

Écrire un commentaire