Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 16 mars 2017

Coire bouge pour la succession de Mgr Huonder

Unknown.jpeg

Coire bouge pour la succession de Mgr Huonder

Plus de 200 prêtres et assistants pastoraux se sont réunis autour du nonce apostolique en Suisse, Mgr Gullickson, en présence de Mgr Huonder et Mgr Amédée Grab (évêque émérite). 

Cette rencontre a permis de relever la diversité des sensibilités des prêtres. Chacun a pu dire ce qu'il avait sur le coeur. 

Conformément au droit canon, l'évêque de Coire présentera le 21 avril prochain (75 ans) sa démission au Pape François. Pour la succession de Mgr Huonder, il n'est pas prévu d'administrateur. Certains murmurent que l'évêque pourrait même rester jusqu'en 2018. Mgr Thomas Gullickson a déclaré récemment que Mgr Huonder était un évêque catholique, et qu'il n'y aurait pas besoin d'une vacance du siège épiscopal durant deux ans. 

Le nonce apostolique a reconnu certaines erreurs dans les candidatures ou les noms présentés sur la terna qui ont conduit aux nominations de Mgr Grab et Mgr Huonder. Le prélat américain a assuré que la nomination ne se fera pas selon les événements des soixante dernières années. Les candidats seront des personnes très connues. 

La désignation se fera, normalement, selon la procédure habituelle, soit une liste de trois noms présentés à Rome par le chapitre de Coire. Le nonce apostolique a déjà rencontré le prévoit de la cathédrale et le chapitre. 

Pour cette succession délicate, le cardinal suisse et romain Mgr Kurt Koch (évêque émérite de Bâle), actuellement président du conseil pontifical pour l'unité des chrétiens, jouera très certainement un rôle pacificateur. 

Écrire un commentaire