Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 15 avril 2017

Des nouvelles des nouvelles de l'ouverture du tombeau du Christ

17904284_10209533937772013_7059514768358725281_n.jpg

Samedi Saint: il n'y a pas de mystère autour du tombeau du Christ

 

17903959_10209523629474312_4754318008420855763_n.jpg

Lieu saint avril 2017, tombeau de Jésus restauré à Jérusalem (photos: P.-Y. Fux)

lien Famille Chrétienne

17951994_10209533936611984_1213342053612192969_n.jpg

Des nouvelles des nouvelles de l'ouverture du tombeau du Christ

images.jpeg

J'avoue avoir éprouvé un certain malaise, pour ne pas dire un malaise certain, à la lecture rapide d'articles faisant mention d'au moins "deux miracles" lors de l'ouverture du tombeau du Christ:

- un arrêt des instruments de mesure. 

- l'émanation d'un parfum.

Aleteia revient sur ces drôles d'informations. 

- Marie-Armelle Beaulieu, de Terre Sainte Magazine, qui consacre un vaste dossier de l’édition de janvier-février au tombeau du Christ. Elle a pu elle-même voir le lit funéraire, et a interrogé plusieurs scientifiques, dont la directrice des travaux, Antonia Moropoulou. Cette dernière se montre agacée par les énormes spéculations que l’affaire des instruments a suscitées, et ne veut pas s’étendre sur le sujet, malgré le bombardement de questions qu’elle subit.

- Marie Armelle Beaulieu, a elle-même bénéficié de l’autorisation de se rendre sur les lieux, et se montre circonspecte quant à la rumeur associée à « l’odeur suave ». Relevant qu’une odeur est facile à suggérer, elle constate qu’elle n’a rien senti de particulier pour sa part.

Je crois au miracle, surtout lorsque cela concerne la vie et la santé des personnes. Je suis fort sceptique sur ces deux-ci. Je n'y adhère nullement. Tout comme le tombeau de Saint Pierre est situé à Rome sous la basilique Saint-Pierre, le tombeau vide de Jésus est évidemment un lieu extraordinaire et émouvant. Je n'aime cependant pas le merveilleux. Toutes ces recherches passionnantes relèvent de la raison et des sciences. Cela est fort intéressant et concerne aussi la vérité, mais la foi est d'une autre nature. 

J'aime beaucoup cette attitude de Mme Beaulieu: 

"J’avais l’habitude de faire une génuflexion devant le tombeau du Christ, et je me faisais la réflexion que c’était absurde, qu’il n’y avait pas de Présence réelle, que c’est devant les Saintes espèces qu’il convient de faire une génuflexion. Mais au Saint-Sépulcre, devant ce tombeau, il y a “l’absence réelle”. Un tombeau vide. Un miracle devant lequel ploient tous les genoux, au Ciel, sur Terre et aux Enfers. »

La résurrection de Jésus est un événement historique. Il reste que pour y adhérer, il faut le don de la foi qui provient de la grâce de Dieu, et pas seulement et uniquement un raisonnement scientifique ou historique. La raison et la foi sont comme les deux ailes qui s'envolent vers le mystère de Dieu. Le Cardinal Journet aimait la religion catholique car il y avait de la place pour la raison et pour le mystère. Une religion purement rationnelle, un homme pourrait l'avoir inventée. 

A lire prochainement

 

Écrire un commentaire