Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 19 octobre 2016

Rome: faites des graffitis moches et sales, mais pas des oeuvres d'art

Unknown.png

Le Nouvelliste

Arcinfo

 

Rome: faites des graffitis moches et dégueulasses, mais pas des oeuvres d'art !

IMG_0335-e1476873552209-768x1024.jpg

Au petit matin, au Borgo Pio, dans l'angle de la petite rue du Campanile, une magnifique peinture murale a surgi, une oeuvre qui "tague ou graffite" joliment le portrait du Pape François qui joue à un tris insolite avec un garde suisse faisant le guet pour contrôler la zone.

Graffitis: le Pape François surgi sur les murs romains

C'est le symbole du "faites l'amour mais pas la guerre", la bannière du pacifisme internationale, de la culture hippie et de la protestation contre la guerre du Vietnam. 

L'auteur est Mauro Ballotta, qui avait déjà réalisé il y a quelques mois, dans le même Borgo, une autre image du Pape Bergoglio en super héros avec une sacoche et l'écriture: "valores". Pour ce motif, le Pape avait voulu le rencontrer pour le remercier de ce dessin artistique (ndlr: le service de communication l'avait tweeté)

Unknown.jpeg

Malheureusement, comme précédemment, le service urbain de Rome l'a promptement effacé; c'est la norme qui prévaut à Rome, l'oeuvre fait le portrait d'un homme qui est chef d'Etat et chef religieux. Tout cela est arrivé malgré les protestations des commerçants du Borgo et des touristes présents. 

Mais bonne nouvelle, le dessin est déjà au musée, sur les réseaux sociaux !

Immagine-11-768x572.png

Delete !

14581337_10154443152640801_185619234437665135_n.jpg

14695361_10210543267088871_6837639803179949819_n.jpg

source FarodiRoma

Rome, c'est fini ... mais je suis sûr que nous les reverrons un jour !

Personnellement, vu le buzz suscité sur la toile, j'avais pourtant pensé qu'un italien aurait inventé une association de protection des deux oeuvres, imaginé un tour de Rome pour devenir millionaire ! Décidément, l'Italie, n'est plus ce qu'elle était ! (Capri c'est fini! 1965, chanson d'Hervé Vilard).

images.jpeg

Rome est pourtant envahie par la laideur ! La ville ne fait même plus la guerre aux graffitis !

Écrire un commentaire