Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 20 novembre 2017

Aucune poursuite pénale civile à l'encontre de Mgr Gaschignard, qui rejoint le diocèse de Grenoble

Lien

Communiqué du diocèse de Grenoble

Aucune poursuite pénale civile à l'encontre de Mgr Gaschignard, qui rejoint le diocèse de Grenoble

Unknown.jpeg

Affaire classée par la justice civile

Bonne nouvelle: une affaire concernant un évêque en France n'aura pas de suite pénale civile. 

Que dirait la justice de l'Eglise ? En l'état, peu ou pas de communication de l'Eglise en France. Et les victimes ? Le Pape aurait-il été trompé, par le nonce apostolique ? L'Eglise aurait-elle réagi trop vite ?

Le flou et le malaise dominent. Il est tout a fait permis de penser que les gestes inappropriés, d'ordre tactile, de l'évêque dépendent davantage de la justice canonique que de la simple justice civile. Effectivement rien de pénale. 

Un homme d'Eglise doit toujours être ajusté, pour ne jamais entrer dans la zone rouge, qui finit toujours par blesser.

La première réaction du coeur s'envole toujours vers les victimes. 

Commentaires

Un scandale de plus!
Que ce soit Anatralla, les diverses communautés impliqués dans des crimes sexuels...l'Eglise continue à cacher ses plaies et pratique une vielle ficelle, l'omerta .
les victimes seront tellement nombreuses qu'elle finira par reconnaître enfin les abus d'emprise et de pouvoir!

https://drive.google.com/file/d/0B_H-nd6D2omXRUJSb2hWU1drTHNkb1pCWkw4OGVNWE45c2Y4/view

http://www.lenversdudecor.org/

https://www.avref.fr/

http://pncds72.free.fr/300_03_elements_information.php

Écrit par : Elisabeth | mardi, 21 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire