Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 août 2017

Le "petit livre officiel" des 600 ans de Saint Nicolas de Flue

 

Le "petit livre officiel" des 600 ans de Saint Nicolas de Flue

 

DGzlYeNWsAA1GnM.jpgCet opuscule collectif peut être qualifié de « petit livre officiel du jubilé » de la naissance de Saint Nicolas (1417-2017). Riche de détails historiques, agiographiques et culturels, il résonne comme une invitation à entrer dans le silence et la contemplation. Il nous donne de goûter à la paix de l’âme et l’intelligence. 

 

Un reproche s’adresse souvent à lEglise: la violence ! Les 600 ans de la naissance de Saint Nicolas nous plonge dans l’essence même de la foi chrétienne : la Paix ! Brûlante actualité ! Nicolas marque l’histoire suisse de son empreinte. Ne sachant ni lire ni écrire, quelques phrases sont parvenues jusqu’à nous : « La paix est en Dieu car Dieu est la paix ». 

 

Le Père Nicolas Buttet cite Antoine Chevrier « c’est le raisonnement qui tue l’Evangile … Les saints ne résonnaient pas tant. Et c’est parce qu’il y a tant de raisonneurs qu’il y a si peu de saints »La Suisse était au bord de la guerre civile. Saint Nicolas sort de son silence par sa médiation pacifique. 

 

Etymologiquement « Ranft » veut dire « bord »évoquant la séparation et la proximité. Avec le consentement de son épouse Dorothée, Nicolas s’est séparé de sa famille afin d’être plus proche des vicissitudes du temps, un intime de notre vie quotidienne

 

Parmi les 11 co-auteurs du livre, dont Gottfried Wilhelm Locher et Mgr Morerod, respectivement président du Conseil de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (commémoration des 500 ans de la Réforme protestante) et de la conférence des évêques suisses, retenons trois précieuses contributions de personnes laïques:

 

Cornelio Sommaruga. Pour le président émérite du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) « la diplomatie relève de l’art de l’écoute fondée sur la confiance »

 

photo 3.jpgLucienne Bussy, vaudoise et historienne de l’art et de l’Eglise, décrit les liens profonds qui l’unissent à Dorothée. La radicalité de sa réponse à l’appel de Dieu à tout quitter implique l’acquiescement de son épouse, car « Dieu ne sépare jamais ce qu’il a uni, car sa fidélité est éternelle ». Uénième appel du pied pour la canonisation de Dorothée …

 

Dominique de Buman, homme politique passionné par l’impact pacifique de notre Saint national, crie un peu dans le désert : « La statue de frère Nicolas se dresse dans le hall du Palais du Parlement suisse, mais la tiédeur du Conseil fédéral à célébrer ses 600 ans est surprenante ». Il sera, en cette année encore, le premier citoyen du pays, l’homme du perchoir ou le président du Conseil National.

photo 2.jpg

 

Bonne lecture !

Écrire un commentaire