Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 28 avril 2017

Le Pape François en Egypte parle sans langue de bois aux musulmans: "tu ne tueras point" et la distinction entre le temporel et le spirituel

Le Pape François en Egypte parle sans langue de bois aux musulmans: "tu ne tueras point" et la distinction entre le temporel et le spirituel

C-gbnmIW0AAQXFq.jpg

A lire: Le Cardinal Parolin Zenit: le Pape, un messager de la Paix

Source: I.Media Aymeric Pourbaix

Tu ne tueras point’

capture-d-ecran-2017-04-28-a-17-44-48-l125-h81.pngPour faire face à ce “défi civilisationnel”, le pape a recommandé de s’appuyer sur la dignité humaine et sur les dix commandements donnés à Moïse sur le Mont Sinaï – situé en Egypte – et notamment celui, central, du ‘Tu ne tueras point’.

“La violence est la négation de toute religiosité authentique”, a-t-il de nouveau rappelé. En tant que dignitaires religieux, “nous sommes tenus (…) de mettre en lumière les tentatives de justifier toute forme de haine au nom de la religion, et de les condamner comme des falsifications idolâtriques de Dieu”.

“Répétons un ‘non’ fort et clair à toute forme de violence”, a martelé le pontife, “affirmons ensemble l’incompatibilité entre violence et foi”, et “décrétons la sacralité de toute vie humaine”, a-t-il invité les représentants religieux réunis pour cette Conférence pour la paix.

Risque de confusion des domaines spirituel et temporel

S’inspirant de la vision chrétienne de la laïcité, ce défi suppose encore, a ajouté le pape François, de ne pas “reléguer la religion dans la sphère privée”, en “excluant Dieu de l’horizon”, mais de ne pas non plus confondre les sphères politique et religieuse, sans les distinguer.

Il existe en effet un risque, a relevé le pontife, que “la religion soit absorbée par la gestion des affaires temporelles, et tentée par les mirages des pouvoirs mondains qui en réalité l’instrumentalisent”. Dans l’islam, les deux sphères temporelle et spirituelle sont confondues, alors que le christianisme établit une distinction entre les deux domaines.

Écrire un commentaire