Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 21 novembre 2016

Misericordiae et Misera du Pape François

pape-pauvres-fratello-2016_article.png

Pour une révolution culturelle de la Miséricorde 

I.Media

Misericordiae et Misera du Pape François

Dans sa lettre pour la clôture de l'année sainte de la Miséricorde, le Pape a décidé que les prêtres pourront remettre et absoudre le péché de l'avortement. Jusqu'ici ce crime était un péché réservé à l'évêque.

Le Pape François institue également une journée mondiale pour les pauvres.

Enfin, les prêtres de la FSSPX continueront de donner une absolution valide au-delà du Jubilé de la Miséricorde. 

misericordia1-e1479725121959.jpg

Les prêtres pourront pardonner le péché grave de l'avortement

En fonction de cette exigence, et pour qu’aucun obstacle ne s’interpose entre la demande de réconciliation et le pardon de Dieu, je concède à tous les prêtres, à partir de maintenant, en vertu de leur ministère, la faculté d’absoudre le péché d’avortement. Ce que j’avais concédé pendant le temps limité du Jubilé est étendu désormais dans le temps, nonobstant toutes choses contraires. Je voudrais redire de toutes mes forces que l’avortement est un péché grave, parce qu’il met fin à une vie innocente.

Cependant, je peux et je dois affirmer avec la même force qu’il n’existe aucun péché que ne puisse rejoindre et détruire la miséricorde de Dieu quand elle trouve un cœur contrit qui demande à être réconcilié avec le Père. Que chaque prêtre se fasse donc guide, soutien et réconfort dans l’accompagnement des pénitents sur ce chemin particulier de réconciliation.

Les prêtres de la FSSPX donneront validement le sacrement du pardon

Au cours de l’Année jubilaire, j’avais concédé aux fidèles qui, pour des raisons diverses, fréquentent les églises desservies par des prêtres de la Fraternité Saint Pie X, la faculté de recevoir validement et licitement l’absolution sacramentelle de leurs péchés.

Pour le bien pastoral de ces fidèles et comptant sur la bonne volonté de leurs prêtres afin que la pleine communion dans l’Église catholique puisse être recouvrée avec l’aide de Dieu, j’établis par ma propre décision d’étendre cette faculté au-delà de la période jubilaire, jusqu’à ce que soient prises de nouvelles dispositions, pour que le signe sacramentel de la réconciliation à travers le pardon de l’Église ne fasse jamais défaut à personne.

2016-11-21-12_13_16-Lettre-apostolique-“Misericordia-et-misera”-Radio-Vatican.png

Le 33ème Dimanche (avant le Christ Roi) sera la journée mondiale pour les pauvres 

... le XXXIIIème Dimanche du Temps ordinaire, la Journée mondiale des pauvres. Ce sera la meilleure préparation pour vivre la solennité de Notre Seigneur Jésus Christ, Roi de l’Univers, qui s’est identifié aux petits et aux pauvres et qui nous jugera sur les œuvres de miséricorde (cf. Mt 25,31-46). Ce sera une journée qui aidera les communautés et chaque baptisé à réfléchir sur la manière dont la pauvreté est au cœur de l’Évangile et sur le fait que, tant que Lazare git à la porte de notre maison (cf. Lc 16,19-21), il ne pourra y avoir de justice ni de paix sociale.

Cette Journée constituera aussi une authentique forme de nouvelle évangélisation (cf. Mt 11,5) par laquelle se renouvellera le visage de l’Église dans son action continuelle de conversion pastorale pour être témoin de la miséricorde.

Commentaires

Deo Gratias !

Cette juridiction est-elle également étendue pour les fidèles qui ne fréquentent pas habituellement leurs lieux de culte ?

Écrit par : Isabelle | lundi, 21 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

C'est une mesure de Miséricorde. Cette dernière est sans aucun doute le meilleur moyen de combler les séparations. Cela concerne les fidèles qui fréquentent leurs lieux. Pour ceux qui ne les fréquentent pas, les prêtres pleinement intégrés dans l'Eglise restent le moyen ordinaire. C'est aussi à discerner s'ils ont la science nécessaire et sont fidèles à l'Eglise. Le Pape nous encouragent à bien accomplir notre mission en se formant de façon permanente. Nous avons la liberté de nous confesser vers le prêtre qui nous correspond le mieux.

Écrit par : Don Dom | lundi, 21 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire