Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 15 novembre 2016

Le Cardinal Schöborn: ni rigorisme, ni laxisme, la juste interprétation d'Amoris Laetitia

51C5aFOZ-hL-1._SX284_BO1,204,203,200_.jpg

Le Cardinal Schöborn: ni rigorisme, ni laxisme, la juste interprétation d'Amoris Laetitia

« Ni le rigorisme, ni le laxisme ne sont vérité. L'Évangile choisit une autre voie : accueillir, accompagner, intégrer, discerner. Tout ce qui est écrit dans l'exhortation et je reprends les mots d'un grand théologien, le cardinal Schönborn, qui l'a présentée tout est thomiste, du début à la fin. C'est la doctrine sûre. Mais nous voulons, si souvent, que la doctrine sûre soit dotée de cette mathématique sûre qui n'existe pas, ni avec le laxisme, peu regardant, ni avec la rigidité. » Pape François

A plusieurs reprises, le pape François a indiqué que pour la juste interprétation de l'exhortation Amoris Laetitia, il fallait se référer au cardinal Schönborn.

- D abord le 16 avril, interrogé par les journalistes à bord de l avion qui le ramenait de l'île de Lesbos à Rome, le pape François avait indiqué que Ch. Schönborn était l'interprète qualifié du document et il avait recommandé de lire sa présentation.

- Le 19 mai, en s'adressant aux évêques de l épiscopat latino-américain, il avait renchéri : « le coeur de l'exhortation est le chapitre 4: l'amour dans la vie de la famille, fondé sur le chapitre 13 de la première lettre de saint Paul aux Corinthiens. Le plus difficile à lire est le chapitre 8. Il y a des gens qui se sont laissé emprisonner par ce chapitre.

Unknown.jpegPour comprendre ce chapitre, le meilleur guide est la présentation qui en a été faite par le cardinal Christoph Schönborn O.P., archevêque de Vienne, Autriche, un grand théologien, membre de la congrégation pour la doctrine de la foi, grand expert de la doctrine de l'Église »

- Le 16 juin au Latran : « Ni le rigorisme, ni le laxisme ne sont vérité. L Évangile choisit une autre voie : accueillir, accompagner, intégrer, discerner. Tout ce qui est écrit dans l exhortation et je reprends les mots d'un grand théologien, le cardinal Schönborn, qui l'a présentée tout est thomiste, du début à la fin. C'est la doctrine sûre. Mais nous voulons, si souvent, que la doctrine sûre soit dotée de cette mathématique sûre qui n existe pas, ni avec le laxisme, peu regardant, ni avec la rigidité.

Dans un long entretien avec Antonio Spadaro, directeur de la Civilta Cattolica, dont le contenu est relu et approuvé par le Vatican, le cardinal Schönborn revient sur les points névralgiques de cette exhortation apostolique qui suscite beaucoup de commentaires.

Après avoir circonscrit la perspective du pape et éclairé la démarche du document, il expose la manière dont le Pape traite l'intégration des divorcés-remariés, avec dans certains cas l'aide des sacrements. Il manifeste en quoi l'Eglise évolue de façon homogène par rapport à ses précédents enseignements sur la famille. Nous sommes dans la conversion pastorale mise en oeuvre par le pape François, initiée par Jean-Paul II et Benoît XVI.

Écrire un commentaire